Société d'intérim - Groupe Tak :

Marie-Thérèse Payet arrête sa grève de la faim


Publié / Actualisé
La grève de la faim de Marie-Thérèse Payet, pdg de MT2 Intérim, a pris fin ce mercredi 5 mai au soir, après qu'un salarié ait menacé de se suicider si des discussions n'étaient pas ouvertes "immédiatement" avec la direction du groupe Thien-Ah-Koon . À la suite d'une brève rencontre avec la directrice de l'Hyper U de Saint-Pierre, un rendez-vous a été fixé pour ce jeudi 6 mai afin de discuter du règlement des créances dues.
La grève de la faim de Marie-Thérèse Payet, pdg de MT2 Intérim, a pris fin ce mercredi 5 mai au soir, après qu'un salarié ait menacé de se suicider si des discussions n'étaient pas ouvertes "immédiatement" avec la direction du groupe Thien-Ah-Koon . À la suite d'une brève rencontre avec la directrice de l'Hyper U de Saint-Pierre, un rendez-vous a été fixé pour ce jeudi 6 mai afin de discuter du règlement des créances dues.
Cette annonce a été faite à l'issue d'une journée agitée. En effet, dès le matin, 9 salariés de MT2 propreté ont rejoint leur employeur devant l'Hyper U de Saint-Pierre pour "faire grève en solidarité à Marie-Thérèse Payet. Puis dans l'après-midi, un salarié a menacé de se suicider si des discussions n'étaient pas ouvertes "immédiatement" avec la direction du groupe TAK. Les pompiers et le sous-préfet sont alors intervenus pour tenter de calmer les esprits.

Des menaces entendues puisque Denise Thien-Ah-Koon, directrice de l'Hyper, a accepté de négocier avec les époux Payet. Des négociations qui n'ont pas abouti mais qui devraient se poursuivre ce jeudi 6 mai. "Je souhaite au moins obtenir un premier paiement pour que je puisse payer mes salariés", explique Marie-Thérèse Payet. Puis elle poursuit : "au regard de la situation et de mes obligations familiales, je suis obligée de rentrer chez moi ce soir. J'arrête ma grève de la faim".

Pour rappel, Marie-Thérèse Payet était en grève de la faim depuis le 24 avril dernier pour protester contre le non paiement de ses créances par le groupe Thien-Ah-Koon, propriétaire de plusieurs grandes surfaces sur l'île. Elle évalue les sommes dues à près d'un million d'euros.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !