Développement durable :

La SHLMR à l'heure de la télégestion énergétique


Publié / Actualisé
La SHLMR, société qui gère près de 19 000 logements sociaux à La Réunion, a inauguré ce mardi 11 mai 2010 son nouveau système de télégestion énergétique géré par le logiciel Teeo sur les groupes d'habitation du "Ruisseau" et de "Vincennes", au siège de la SHLMR et à la gérance du "Ruisseau". Objectif de cette innovation, affiner le suivi de la consommation d'eau et d'électricité afin de mieux détecter les fuites ou influer sur le comportement des usagers.
La SHLMR, société qui gère près de 19 000 logements sociaux à La Réunion, a inauguré ce mardi 11 mai 2010 son nouveau système de télégestion énergétique géré par le logiciel Teeo sur les groupes d'habitation du "Ruisseau" et de "Vincennes", au siège de la SHLMR et à la gérance du "Ruisseau". Objectif de cette innovation, affiner le suivi de la consommation d'eau et d'électricité afin de mieux détecter les fuites ou influer sur le comportement des usagers.
Teeo est un logiciel de comptabilité énergétique. Elle permet de relever les compteurs installés dans les parties communes de l'immeuble grâce à des "trackers" (boitiers de télé relève). Les informations collectées sont ensuite envoyées dans la "Tee Box" qui va consolider les données en les croisant avec d'autres critères comme la température extérieure ou encore le nombre d'occupants des lieux.

Une fois les données consolidées, les usagers, en l'espèce les salariés de la SHLMR, pourront consulter et analyser les consommations à l'aide d'un simple navigateur internet. Ils reçoivent une alerte par mail dès que les seuils de consommation qu'ils ont fixés sont dépassés, ce qui leur permet d'agir rapidement pour réajuster la situation. Des écrans d'informations sont aussi installés dans les halls d'accueil du siège de la SHLMR et de la gérance du Ruisseau. Ils permettent d'informer les locataires et les salariés de l'évolution de la consommation en cours quotidiennement et de les sensibiliser.

"La mesure régulière des consommations crée rapidement une prise de conscience suivie de changements de comportement notables", souligne la SHLMR. "Les études menées en Europe sur le retour sur investissement indiquent que ceux qui se contentent de mesurer gagnent déjà entre 8 et 15% en termes de consommation d'énergie", ajoute t-elle.

Au total, ce sont 20 compteurs d'eau, 12 compteurs électriques, 1 capteur de température extérieure et 2 afficheurs qui ont été installés. Coût du projet, 30 750 euros (y compris la maintenance sur 2 ans) dont près de 10 000 euros financés par la SHLMR, près de 15 000 subventionnés par l'Ademe (Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie) et près de 5 000 euros par la Cinor.


La mise en place de ce système de télégestion entre dans le cadre du Plan de Développement Durable 2010 de la SHLMR. Ce Plan fixe plusieurs enjeux concernant l'eau, de l'électricité, les déchets, les achats durable ou encore la politique sociétale.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !