Prévention de la violence en milieu scolaire :

Equipe mobile de sécurité : du "flan" selon le SGPEN CGTR


Publié / Actualisé
Le recteur Mostapha Fourar a présenté ce jeudi 27 mai 2010 la nouvelle équipe mobile de sécurité en présence du préfet de la Réunion Michel Lalande. "Cette équipe s'inscrit dans le cadre de la lutte contre la violence en milieu scolaire. Elle interviendra lors d'incidents graves afin de restaurer la confiance et le dialogue dans les établissements, indique l'Académie. Composée de 10 personnes, elle vient en renfort des équipes éducatives et interviendra dans tous les établissements de l'île. Le SGPEN CGTR a réagi après la mise en place de cette équipe de sécurité et estime que ce n'est que du "flan".
Le recteur Mostapha Fourar a présenté ce jeudi 27 mai 2010 la nouvelle équipe mobile de sécurité en présence du préfet de la Réunion Michel Lalande. "Cette équipe s'inscrit dans le cadre de la lutte contre la violence en milieu scolaire. Elle interviendra lors d'incidents graves afin de restaurer la confiance et le dialogue dans les établissements, indique l'Académie. Composée de 10 personnes, elle vient en renfort des équipes éducatives et interviendra dans tous les établissements de l'île. Le SGPEN CGTR a réagi après la mise en place de cette équipe de sécurité et estime que ce n'est que du "flan".
"Le rectorat a supprimé des emplois de surveillants nécessaires à la prévention et à la sécurité de nos élèves. Aujourd'hui, face à la montée des violences en milieu scolaire, il médiatise la création d'une équipe de sécurité forte de seulement 10 éléments pour l'ensemble de l'île (en faible nombre par rapport aux autres académies)" indique Patrick Corré, secrétaire général du SGPEN CGTR.

Selon l'organisation syndicale, cette équipe de sécurité a "pour mission de rétablir la sécurité dans les établissements "violents". Si ce n'est pas du "foutage de gueule" et de la poudre aux yeux, cela y ressemble fortement". 


Le SGPEN CGTR regrette que "le rectorat privilégie les artifices et "solutions bidons" à l'efficacité". Le syndicat demande le gel de toute suppression de postes notamment dans les domaines de la surveillance et de la prévention et la restitution des emplois supprimés.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !