Campagne sucrière - CGPER :

Un retard de 75 000 tonnes


Publié / Actualisé
La CGPER a organisé ce jeudi 30 septembre 2010 une conférence de presse sur la plate-forme du Gol à Saint-Louis. Les planteurs se plaignent du retard accumulé depuis le début de la coupe. " Nous estimons que la campagne sucrière est en retard de 75 000 tonnes", déplore le syndicat agricole. La CGPER souligne ensuite: "entre les grèves, les pannes d'usine, et autre avarie de l'outil industriel, depuis le début du mois de septembre, les planteurs n'ont pas pu livrer leurs cannes pendant 8 jours de suite". Et depuis deux jours l'usine du Gol fonctionne au ralenti "pénalisant ainsi les planteurs".
La CGPER a organisé ce jeudi 30 septembre 2010 une conférence de presse sur la plate-forme du Gol à Saint-Louis. Les planteurs se plaignent du retard accumulé depuis le début de la coupe. " Nous estimons que la campagne sucrière est en retard de 75 000 tonnes", déplore le syndicat agricole. La CGPER souligne ensuite: "entre les grèves, les pannes d'usine, et autre avarie de l'outil industriel, depuis le début du mois de septembre, les planteurs n'ont pas pu livrer leurs cannes pendant 8 jours de suite". Et depuis deux jours l'usine du Gol fonctionne au ralenti "pénalisant ainsi les planteurs".
Les planteurs s'inquiètent pour une raison simple : "la richesse journalière est passée de 12,10% en début de campagne à 14,28% en début de semaine. Cela signifie un gain de près de 5 euros par tonne de canne livrée. Il faut absolument que les producteurs puissent livrer normalement", insiste la CGPER.

Le syndicat demande aux usiniers de "se mettre au travail pour réceptionner correctement les cannes dans une période optimum pour la richesse". Il ajoute : " si les dysfonctionnements de l'usine se poursuivent, certains planteurs craignent déjà d'être obligés de laisser des cannes aux champs. Arrivée à la mi -novembre, les pluies vont commencer". Et de conclure : "on peut se demander si les usiniers veulent réellement fabriquer du sucre".

Selon la convention cannes couvrant la période 2006-2015 (signée entre les planteurs, les industriels et l'État), le prix de la tonne est de 39,09 euros pour une canne à 13,8 de richesse.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !