La Karavàn santé :

La prévention vient dans les quartiers


Publié / Actualisé
Mise en place officiellement en juin dernier, la Karavàn Santé de la Commune de Saint-Paul fait son 1er bilan. La mairie précise que "969 personnes ont bénéficié de ce service et 708 dépistages ont été effectués sur 19 sorties dans les quartiers". 75% des dépistages concernaient surtout le diabète, l'hypertension, l'obésité. Et pour cause, ce bus itinérant, qui se déplace dans différents quartiers de Saint-Paul, a pour objectif principal de prévenir les risques liés aux troubles nutritionnels. Pour ce faire la Karavàn offre un service gratuit d'information, de dépistage, de prévention, d'accompagnement social des personnes et d'éducation sur des thématiques en lien avec le programme régional de Santé.
Mise en place officiellement en juin dernier, la Karavàn Santé de la Commune de Saint-Paul fait son 1er bilan. La mairie précise que "969 personnes ont bénéficié de ce service et 708 dépistages ont été effectués sur 19 sorties dans les quartiers". 75% des dépistages concernaient surtout le diabète, l'hypertension, l'obésité. Et pour cause, ce bus itinérant, qui se déplace dans différents quartiers de Saint-Paul, a pour objectif principal de prévenir les risques liés aux troubles nutritionnels. Pour ce faire la Karavàn offre un service gratuit d'information, de dépistage, de prévention, d'accompagnement social des personnes et d'éducation sur des thématiques en lien avec le programme régional de Santé.
Les habitants n'étant pas tous égaux face aux offres de soins, la municipalité souhaite " agir plus efficacement auprès de la population avec des actions et des moyens appropriés ". Il s'avère que 42 % de la population Saint-Pauloise est couverte par la CMU complémentaire (Couverture maladie universelle) contre seulement 7 % sur le territoire métropolitain.

La municipalité tire déjà des enseignements des 3 mois d'interventions. Elle constate que les associations adhèrent et s'implique dans cette thématique santé. Elle souligne également "qu'il y a un maillage territorial à la fois des acteurs et des dispositifs de cohésion sociale, de santé, de sport, d'éducation, et d'environnement". Et enfin grâce à ses actions, la Karavàn santé a pu repérer certains besoins de la population grâce au diagnostic ASV et aux entretiens avec la population qui ont évoqué des problèmes comme la couverture sociale, la perte de repère, la contraception.

En décembre 2010, un contrat local de santé pluriannuel sera signé entre la commune de Saint-Paul et l'agence régionale de santé (ARS) et la préfecture. Pour 2011, la commune s'est fixée des priorités comme la prévention de l'obésité en milieu scolaire, des formations sur l'éducation à la santé et la prévention des grossesses précoces. Par ailleurs la commune souhaite "la création d'une troisième école d'infirmière sur le territoire Ouest et plus précisément à Saint-Paul". Mais également "la mise en place de formations sociales de l'IRTS sur la commune et la création d'un centre d'hébergement d'urgence porté en commun avec le TCO".

Il est important de noter que la Karavàn n'est pas un substitut aux professionnels de santé, c'est un outil de sensibilisation, de prévention dans les quartiers de la ville.

L'objectif final est d'orienter au mieux les personnes qui font appel à la Karavàn vers le professionnel de santé compétent qui serait à même de traiter les différentes pathologies de tout un chacun.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !