Service des Impôts des particuliers de Saint-Paul :

La fusion de nouveau en cause


Publié / Actualisé
Comme le 1er décembre dernier à Saint-Pierre, le service des impôts des particuliers (SIP) de Saint-Paul est "engorgé" ce vendredi 10 décembre, constatent les syndicalistes de Snui-Sud Trésor. La fusion entre les services des impôts et du trésor est de nouveau pointée du doigt. "Dès 7 heures", plus de 60 personnes attendaient devant l'entrée", souligne Jean-Albert Andinaik, représentant syndical.
Comme le 1er décembre dernier à Saint-Pierre, le service des impôts des particuliers (SIP) de Saint-Paul est "engorgé" ce vendredi 10 décembre, constatent les syndicalistes de Snui-Sud Trésor. La fusion entre les services des impôts et du trésor est de nouveau pointée du doigt. "Dès 7 heures", plus de 60 personnes attendaient devant l'entrée", souligne Jean-Albert Andinaik, représentant syndical.
"Des gens attendent sous un soleil de plomb pendant des heures", dénonce le syndicaliste. Pour Jean-Albert Andinaik, "c'est de nouveau le grand bazar". En effet, le 1er décembre dernier, le SIP de Saint-Pierre ouvrait ses portes. Le service fut rapidement débordé, obligeant la direction à fermer le centre à 9 heures 30. "Il y a moins de monde à Saint-Paul mais cela risque d'être pire à partir de lundi avec les différentes échéances de fin d'année", explique le syndicaliste de Snui-Sud Trésor.

La faute, selon le syndicat, à une "mauvaise gestion de la fusion entre les impôts et le trésor". "On a regroupé des services sans mettre en place de personnel supplémentaire", fustige t-il. "Au contraire, on supprime des postes. Nous ne pouvons pas proposer un service public de qualité dans ces conditions", lance t-il.

Mounice Najafaly pour
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !