Budget 2011 de l'Union Européenne :

Elie Hoarau fait le point


Publié / Actualisé
Elie Hoarau, député européen, a fait le point ce dimanche 12 décembre 2010 sur le budget de l'Union Européenne 2011 concernant les régions ultra-périphériques. Cela, à quelques jours du vote du budget par le Parlement Européen, le 15 décembre prochain. Réforme du Programme d'options spécifiques à l'éloignement et à l'insularité (Posei), création d'un fonds pour la protection de la biodiversité en Outre-mer ou encore aide au secteur de la pêche, autant de sujets abordés par l'élu.
Elie Hoarau, député européen, a fait le point ce dimanche 12 décembre 2010 sur le budget de l'Union Européenne 2011 concernant les régions ultra-périphériques. Cela, à quelques jours du vote du budget par le Parlement Européen, le 15 décembre prochain. Réforme du Programme d'options spécifiques à l'éloignement et à l'insularité (Posei), création d'un fonds pour la protection de la biodiversité en Outre-mer ou encore aide au secteur de la pêche, autant de sujets abordés par l'élu.
Le Posei est une aide accordée aux agriculteurs des régions ultra-périphériques. Elle est distincte du règlement sucrier. Afin de se conformer au Traité de Lisbonne adopté en 2007 par l'Union Européenne, décision a été prise de réformer le Posei pour la période 2011 - 2013. "En tant que membre de la commission développement régional de l'UE, j'ai été saisi pour avis. Je vais donc consulter les socioprofessionnels du secteur ainsi que les politiques de La Réunion, des Antilles et de la Guyane dans les prochaines semaines. Je veux recueillir le maximum d'informations sur leur situation", explique le député européen.

"Je demanderai aussi que les acteurs réunionnais soient davantage impliqués dans la gestion des fonds", a-t-il ajouté. Actuellement, c'est l'ODEADOM (Office de développement de l\'économie agricole des départements d'outre-mer) qui gère les 278 millions d'euros accordés dans le cadre du Posei.

Elie Hoarau a également annoncé la création en 2011 d'une ligne budgétaire consacrée à la protection de la biodiversité en Outre-mer. Un dispositif similaire nommé Natura 2000 existe déjà pour les pays de l'Union Européenne mais les RUP n'y sont pas éligibles. "Ce qui n'est pas normal puisque 80% de la biodiversité de la France est constituée par l'outre-mer", estime le député européen qui a présenté un amendement pour la création d'un fonds spécifique. Amendement adopté et qui est inscrit dans le budget 2011 qui sera présenté au vote du Parlement européen le 15 décembre prochain. "Si le budget est adopté, ce fonds de 2 millions d'euros par an permettra d'initier des programme de protection de la biodiversité comme le tuit-tuit de La Réunion par exemple", signale l'élu.

Enfin, le député européen a rappelé "la situation difficile" dans laquelle se trouve le secteur de la pêche à La Réunion. "La pêche locale représente 15% du marché réunionnais du poisson. Ce chiffre ne cesse de baisser au profit du poisson congelé importé", rappelle Elie Hoarau.

Pour faire face à ces difficultés, les professionnels de la pêche (pêcheurs, transformateurs, importateurs et grandes surfaces) se sont réunis au sein d'un même organisme pour coordonner leur action. Ils demandent la mise en place d'un "Posei pêche", jugé plus souple que l'actuel "fonds européen pour la pêche". "La mise en place de ce Posei pêche peut prendre du temps. En attendant, nous souhaitons que le Posei agriculture s'applique aux pêcheurs", explique le député européen. Une lettre en ce sens a été adressée par Elie Hoarau au président de la commission européenne, José Manuel Barroso.

Mounice Najafaly pour
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !