Canne à sucre :

La sécheresse inquiète les planteurs


Publié / Actualisé
La sécheresse qui touche actuellement La Réunion inquiète tous les professionnels du monde agricole, notamment les planteurs de cannes. En effet, le manque d'eau empêche la canne de se développer, ce qui fait craindre aux planteurs une production en baisse pour la prochaine campagne sucrière. Jean-Yves Minatchy, président de la chambre d'agriculture et de la CGPER, s'est rendu ce dimanche 9 janvier 2011 sur une plantation de cannes à sucre de Petite-Ile, pour constater de visu les conséquences de la sécheresse. Il souhaite le déblocage de différentes aides pour que "les agriculteurs puissent s'en sortir".
La sécheresse qui touche actuellement La Réunion inquiète tous les professionnels du monde agricole, notamment les planteurs de cannes. En effet, le manque d'eau empêche la canne de se développer, ce qui fait craindre aux planteurs une production en baisse pour la prochaine campagne sucrière. Jean-Yves Minatchy, président de la chambre d'agriculture et de la CGPER, s'est rendu ce dimanche 9 janvier 2011 sur une plantation de cannes à sucre de Petite-Ile, pour constater de visu les conséquences de la sécheresse. Il souhaite le déblocage de différentes aides pour que "les agriculteurs puissent s'en sortir".
Il demande notamment le versement de la prime bagasse "avant la fin janvier", l'attribution de différentes aides aux planteurs "d'ici la fin février" et le paiement par les collectivités des factures d'eau de ces professionnels. Une demande en ce sens sera envoyée ce lundi 10 janvier par la CGPER aux différents partenaires concernés, à savoir la Département, la Cise, la Séchilienne Sidec et la Saphir.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !