Madagascar - Lutte contre le Sida :

JMAR : un remède qui n'en est pas un


Publié / Actualisé
JMAR, tel est le nom d'un remède à base de plante développé à Madagascar par Jean Nicol Ramarovahiny et qui est sensé guérir les patients atteintes du Sida. Un "mensonge" selon le Corevih Réunion qui estime que ce traitement risque au contraire de provoquer une "évolution défavorable de l'infection". Dans un communiqué diffusé ce jeudi 17 février, le Corevih met en garde contre l'utilisation de ce produit.
JMAR, tel est le nom d'un remède à base de plante développé à Madagascar par Jean Nicol Ramarovahiny et qui est sensé guérir les patients atteintes du Sida. Un "mensonge" selon le Corevih Réunion qui estime que ce traitement risque au contraire de provoquer une "évolution défavorable de l'infection". Dans un communiqué diffusé ce jeudi 17 février, le Corevih met en garde contre l'utilisation de ce produit.
Un remède à base de plantes, dénommé JMAR, développé à Madagascar par Jean Nicol Ramarovahiny est actuellement proposé aux personnes infectées par le VIH de la zone Océan Indien, auxquelles il est demandé d'arrêter les anti rétroviraux sous prétexte que le JMAR "guérit à 100 %" l'infection à VIH.

Jean Nicol Ramarovahiny dit s'appuyer sur les résultats de tests pré-cliniques et d'essais thérapeutiques réalisés à Maurice (Dr Pyndiah) et en Afrique du Sud (CSIR) qui auraient montré la non toxicité et l'efficacité à 100 % de ce médicament avec guérison des patients.

Des communiqués émanant du Dr Pyndiah, virologue à Maurice et du CSIR (Council for Scientific and Industrial Research) d'Afrique du Sud, démentent formellement ces affirmations et indiquent au contraire que le JMAR n'a pas d'activité in vitro contre les deux souches de VIH testées (sous type A et B) et qu'aucun test de toxicité digne de ce nom n'a été pratiqué. L'association des PVVIH de l'Océan Indien, Ravane+, a également fermement condamné l'utilisation du JMAR.

Le Corevih de La Réunion tient à mettre en garde les personnes infectées pas le VIH, particulièrement celles de notre zone (Maurice, Madagascar, Seychelles, Comores, la Réunion) sur la dangerosité que représente le fait d'arrêter ses anti rétroviraux, seul traitement efficace contre le VIH et de prendre le JMAR. Le Corevih estime également que le JMAR présente un risque "pour la santé individuelle des PVVIH et pour la santé publique (risque de dissémination du virus par des personnes infectées pouvant se croire guéries)". Le Corevih attend enfin des Autorités Sanitaires des différents pays de la zone qu'elles condamnent officiellement ces pratiques et prennent les mesures nécessaires pour qu'elles cessent définitivement.
   

2 Commentaire(s)

Guti pena, Posté
Obtenir un remède contre le VIH est un concept puissant, souvent décrit comme le Saint Graal de la recherche sur le VIH. Bien que des médicaments anti-VIH efficaces aient transformé le VIH en une maladie chronique gérable, une maladie avec laquelle vous vivez, plutÃ't que de mourir, est traitée à vie est une proposition très différente de la guérison permanente. Je dis à la race humaine tout entière qu'il existe un remède abordable et commercialisable pour le VIH qui a fonctionné et qui mettrait l'éradication mondiale des nouvelles infections à VIH à portée de main, tout en transformant la vie de ceux qui vivent maintenant avec le virus, compte tenu de l'efficacité de ce médicament dans le traitement et la prévention de l'infection à VIH, je dirai à tous ceux qui liront ceci que je suis un témoin vivant. Contrairement aux fraudeurs et aux escrocs en ligne qui vous jouent et vous laissent frustré par la perte d'argent et d'espoir, ce médicament coÃ"te moins cher et vaut la peine d'être essayé. Si vous êtes intéressé à guérir votre propre maladie, voici le lien de communication du médecin qui est le nouveau médicament que j'ai pris pour me guérir. DR.WISE .. vous pouvez lui envoyer un e-mail sur ([email protected]) ou WhatsApp au +2349063191711. Ce sont certaines des maladies qu'il peut également guérir parfaitement. Herpès génital et oral, verrues génitales HPV, candidose hépatite A, B, C, D et E, cancer de la maladie d'Alzheimer, diabète, fibromyalgie et plus encore
Sidaventure, Posté
Je vois que vous n'avez pas toutes et les bonnes infos sur le sujet du JMAR ! Alors voici mon témoignage, vu que j'ai été en contact avec Mr Jean Nicol Ramarovahiny, vous dites qu'il propose le JMAR aux malades ! FAUX en France nous avons fait une demande de protocole d'essaie dans un centre médicalisé et sous surveillance médicale, pour la sécurité des patients volontaires, et une prise en charge des patients gratuitement. Pour pouvoir montrer si oui ou non le JMAR est bien efficace contre le VIH/SIDA ! Pour ce qui est des testes effectués en Afrique du Sud ? Les testes ont bien prouvé que le JMAR est bien un virucide (contrairement à ce que Mr Jean Nicol Ramarovahiny, lui même ne le pensé pas) et ces tests ont bien été approuvés par le laboratoire est signer devant 5 personnes témoins.
Maintenant pour ce qui est de Mr Pyndiah, qui lui par l'intermédiaire de Maître Philippe DISAINE RAKOTONDRAMBOAHOVA, Avocat au Barreau de Madagascar représentant Mr Pyndiah que j'ai rencontré le 8 Janvier 2009 dans nos locaux en France " http://positivement-votre.forumactif.com/t1570-reunion-du-8-janvier-2009 " Mr Pyndiah lui nous présentait son produit appelé A72, qui est un copier/coller du JMAR, et lui il proposait de soigner à Madagascar les malades séropositifs contre la sommes de 10.000.00 ? (vous comprendrez pourquoi il est contre le JMAR).
Et j'ai aussi été contacter par Mme Nooro, qui elle représentait Mr Jean-Baptiste Ramahazosoa de l'association fantôme (source judiciaire) qui s'appelle AIDS'HEAL pour son remède qu'ils appellent le NDSOFF et qu'ils vendent une guérison au prix de 20.000.00 ? (j'ai une copie du contrat et les services judiciaire Français aussi)...
Alors pour moi et mon association, le seul plus honnête dans cette histoire c'est bien Mr Jean Nicol Ramarovahiny, qui avec notre association "Sidaventure" proposons et avons fait uniquement une demande d'essais (protocole) en France pour la sécurité des patients et du remède JMAR, vous trouverez toutes nos démarches sur les liens suivant de notre forum ( http://positivement-votre.forumactif.com/f49-sidaventure-avec-une-equipe-de-chercheurs-cliquez-ici-pour-lire-la-suite ), pour prouvé que nous n'avions rien à caché et que Mr Jean Nicol Ramarovahiny, lui même à fait des interventions télévisées et médiatiques sur Madagascar.
Christian CAVALLIrnPrésident de l'Association SIDAVENTURE (www.sidaventure.asso.fr)rnLa seule Association de patients séropositifs qui n'est pas subventionnée par l'état et les laboratoires.