Sécurité routière :

Sanctions renforcées contre la vitesse


Publié / Actualisé
Le gouvernement a décidé, ce mercredi 11 mai 2011, de durcir les sanctions contre la vitesse et l'alcool au volant, notamment, afin de renforcer la sécurité sur les routes. Les excès de vitesse de plus de 50 km/h seront désormais des délits, indique l'agence de presse Reuters. Les panneaux signalant les radars fixes seront supprimés. Un taux d'alcoolémie supérieur à 0,8 g/l sera sanctionné par un retrait de huit points sur le permis de conduire, contre six actuellement, note l'agence de presse
Le gouvernement a décidé, ce mercredi 11 mai 2011, de durcir les sanctions contre la vitesse et l'alcool au volant, notamment, afin de renforcer la sécurité sur les routes. Les excès de vitesse de plus de 50 km/h seront désormais des délits, indique l'agence de presse Reuters. Les panneaux signalant les radars fixes seront supprimés. Un taux d'alcoolémie supérieur à 0,8 g/l sera sanctionné par un retrait de huit points sur le permis de conduire, contre six actuellement, note l'agence de presse
Un grand excès de vitesse, soit plus de 50 km/h par rapport à la vitesse autorisée, sera donc qualifié de délit dès la première infraction et non plus de contravention, précise l'Express.fr. Cela signifie qu'un conducteur en infraction encourra une peine de prison. Jusqu'à présent ces infractions étaient ainsi qualifiés juridiquement uniquement en cas de récidive. Pour dissuader ces excès de vitesse, les avertisseurs de radars seront donc interdits et les panneaux indiquant la présence de radars fixes supprimés. En outre, 1000 nouveaux radars seront déployés d'ici fin 2012 et des radars mobiles de nouvelle génération, à partir de véhicules en circulation, seront expérimentés dès cette année, annonce l'Express.fr.

La conduite sous l'emprise de l'alcool, première cause de mortalité au volant, est également plus sévèrement réprimée. Conduire avec un taux d'alcoolémie supérieur à 0,8 gramme par litre de sang sera désormais sanctionné par un retrait de huit points sur le permis de conduire, note Reuters.

Les autres comportements à risque comme l'utilisation d'un téléphone au volant, l'envoi de textos, la visualisation d'internet ou d'autres écrans pendant la conduite seront plus durement sanctionnés.

Téléphoner en conduisant, l'appareil à la main, sera puni d'un retrait de trois points au lieu de deux actuellement. Les sanctions pour conduite avec un appareil à écran en fonctionnement dans le champ de vision de l'automobiliste - autres qu'une aide à la conduite de type GPS (un lecteur de DVD par exemple) -, sont aggravées dit encore l'agence de presse. L'infraction sera sanctionnée d'un retrait de trois points et d'une amende de 1.500 euros alors que l'amende est actuellement de 135 euros assortie d'un retrait de deux points.

La circulation sur une bande d'arrêt d'urgence sera désormais sanctionnée d'un retrait de trois points et d'une amende de 135 euros. Enfin, les usagers de moto qui n'ont pas conduit au cours des cinq dernières années devront désormais suivre une formation et les conducteurs de moto et de tricycles devront porter un équipement rétro-réfléchissant.

En 2010 42 personnes ont été tuées sur les routes de La Réunion. 23 des ces victimes pilotaient un deux-roues.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !