Ville du Port - Syndicat apicole :

Pour le développement et la sauvegarde des abeilles


Publié / Actualisé
La municipalité du Port, le Syndicat apicole de La Réunion et le Conservatoire botanique de Mascarin ont signé le vendredi 5 août 2011 une déclaration d'intention pour la sauvegarde et le développement de la population d'abeilles sur le territoire communal portois. L'objectif est de contribuer à la sauvegarde de la biodiversité sur l'île.
La municipalité du Port, le Syndicat apicole de La Réunion et le Conservatoire botanique de Mascarin ont signé le vendredi 5 août 2011 une déclaration d'intention pour la sauvegarde et le développement de la population d'abeilles sur le territoire communal portois. L'objectif est de contribuer à la sauvegarde de la biodiversité sur l'île.
Avec cette signature, c'est tout un projet qui se met en place : plantation de plantes mellifères, sensibilisation du grand public sur le rôle des abeilles dans l'éco-système naturel, ou encore découverte des miels de La Réunion.

La ville du Port et le Syndicat apicole de La Réunion travailleront aussi à l'installation d'un rucher composé au maximum de six ruches. Ce rucher pourrait produire entre 10 et 15 kg de miel par an, soit l'équivalent d'environ 60 litres de miel en moyenne chaque année. Il ferait également l'objet de dégustations lors d'actions pédagogiques et de sensibilisation avec les écoles portoises.

Selon des données de février 2011, La Réunion compte 500 apiculteurs et 12 700 ruches. 150 à 200 tonnes de miel sont produites chaque année, dont 70% de miel de baies roses, 10% de miel de letchis, 10% de miel de forêt et 10% de miel de toutes fleurs. 150 à 200 tonnes de miel sont importées d'Europe et d'Argentine chaque année. Les Réunionnais consomment 350 à 400 tonnes de miel par an.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !