Jacqueline Farreyrol attaque le Conseil Général :

N. Dindar : " Ca ne me touche pas du tout "


Publié / Actualisé
" Je laisse à Mme Farreyrol, grande députée nationale, la responsabilité de

ses propos. (...) C'est sûr cela ne me touche pas du tout ", a réagi Nassimah Dindar suite à une attaque de la députée UMP Jacqueline Farreyrol. Dans une question écrite adressée au ministère de l'intérieur et de l'Outre Mer et publiée au Journal Officiel lundi 5 septembre 2011, elle demande au gouvernement quelles sanctions peuvent être prises " contre les élus qui n'honorent pas leur engagements devant la justice ". Cette question vise directement le Conseil général dans l'affaire de l'Arast, une association d'aide à la personne. Suite à sa liquidation en décembre 2010, un millier de salariés avaient été licenciés.
" Je laisse à Mme Farreyrol, grande députée nationale, la responsabilité de

ses propos. (...) C'est sûr cela ne me touche pas du tout ", a réagi Nassimah Dindar suite à une attaque de la députée UMP Jacqueline Farreyrol. Dans une question écrite adressée au ministère de l'intérieur et de l'Outre Mer et publiée au Journal Officiel lundi 5 septembre 2011, elle demande au gouvernement quelles sanctions peuvent être prises " contre les élus qui n'honorent pas leur engagements devant la justice ". Cette question vise directement le Conseil général dans l'affaire de l'Arast, une association d'aide à la personne. Suite à sa liquidation en décembre 2010, un millier de salariés avaient été licenciés.
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !