Manifestations à Mayotte :

Le mouvement "Ensemble" solidaire


Publié / Actualisé
"Alors que la situation à Mayotte semble dégénérer un peu plus chaque jour, nous ne pouvons rester indifférents à ces événements. En tant que Réunionnais, et tout simplement humains, nous ne pouvons ne pas réagir à ce qui se passe chez nos voisins et concitoyens Français", écrit, dans un communiqué, le mouvement "Ensemble" ce vendredi 21 octobre. Il dénonce le décès d'Ali El Anziz, manifestant de 39 ans, au cours d'affrontements entre la police et les manifestants contre la vie chère et appelle à "réfléchir aux origines de cette mort regrettable pour que le sacrifice d'un homme ne reste pas inutile".
"Alors que la situation à Mayotte semble dégénérer un peu plus chaque jour, nous ne pouvons rester indifférents à ces événements. En tant que Réunionnais, et tout simplement humains, nous ne pouvons ne pas réagir à ce qui se passe chez nos voisins et concitoyens Français", écrit, dans un communiqué, le mouvement "Ensemble" ce vendredi 21 octobre. Il dénonce le décès d'Ali El Anziz, manifestant de 39 ans, au cours d'affrontements entre la police et les manifestants contre la vie chère et appelle à "réfléchir aux origines de cette mort regrettable pour que le sacrifice d'un homme ne reste pas inutile".
"Nous regrettons le décès d'un manifestant. N'en sachant pas la raison, nous ne condamnerons personne. Mais il va sans dire que nous dénonçons toute forme de violence, d'où qu'elle vienne", indique le mouvement "Ensemble".

Il poursuit: "S'il est nécessaire que l'égalité sociale se fasse sur tous les territoires de la République, il est évident qu'elle restera insuffisante pour régler le problème de la vie chère. Sur les îles comme Mayotte et la Réunion, les grands monopoles de l'aérien, l'importation et la distribution ont toute liberté pour gonfler les prix et se gaver au passage sur le dos de la population".

"Il est donc impératif d'activer le décollage économique, dans des secteurs clé comme le tourisme, l'export, les services et les politiques infrastructurelles, qui elles-mêmes favoriseront le développement économique", affirme le mouvement "Ensemble".

Il note que "parallèlement, on doit susciter la concurrence en soutenant la création d'entreprises et la venue de nouveaux entrants sur les marchés du transport aérien, de l'importation et de la distribution, car ce sont là les conditions sine qua non pour enfin voir des prix raisonnables".

Enfin, le mouvement propose "deux recettes pour combattre la vie chère: décollage économique et concurrence".
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !