Incendie dans les hauts du sud-ouest :

La situation reste stable


Publié / Actualisé
En fin de journée ce mercredi 2 novembre 2011, l'incendie qui ravage les hauts du sud-ouest depuis le mardi 25 octobre, est contenu dans une enveloppe de 2834 hectares, indique la préfecture dans un communiqué. Aucune propagation n'est à constater dans la forêt des Hauts sous le Vent. Sur le secteur du Piton des Orangers et à l'est, des résurgences dans des zones vertes non brûlées du périmètre contrôlé, mais aucun point chaud n'est signalé sur cette zone comme dans le secteur sud. Sur le secteur ouest, la zone la plus active est comprise entre le Gîte des Tamarins et le Piton Fougère. Des points chauds sont traités, et une attention particulière est donnée à des feux souterrains qui risquent d'entraîner des résurgences ainsi qu'un embrasement spontané de la broussaille. En ce mercredi, 1136 personnels ont été déployés sur le théâtre des opérations ; 36 blessés ont été pris en charge depuis le début du sinistre.
En fin de journée ce mercredi 2 novembre 2011, l'incendie qui ravage les hauts du sud-ouest depuis le mardi 25 octobre, est contenu dans une enveloppe de 2834 hectares, indique la préfecture dans un communiqué. Aucune propagation n'est à constater dans la forêt des Hauts sous le Vent. Sur le secteur du Piton des Orangers et à l'est, des résurgences dans des zones vertes non brûlées du périmètre contrôlé, mais aucun point chaud n'est signalé sur cette zone comme dans le secteur sud. Sur le secteur ouest, la zone la plus active est comprise entre le Gîte des Tamarins et le Piton Fougère. Des points chauds sont traités, et une attention particulière est donnée à des feux souterrains qui risquent d'entraîner des résurgences ainsi qu'un embrasement spontané de la broussaille. En ce mercredi, 1136 personnels ont été déployés sur le théâtre des opérations ; 36 blessés ont été pris en charge depuis le début du sinistre.
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !