Campagne sucrière - Pannes fréquentes à l'usine du Gol :

Les planteurs inquiets


Publié / Actualisé
À quelques semaines de la fin de la campagne sucrière, les planteurs du Sud de l'île sont inquiets. Ce mercredi 30 novembre 2011, à l'occasion d'un point presse, ils ont dénoncé les arrêts fréquents de l'usine du Gol à Saint-Louis.
À quelques semaines de la fin de la campagne sucrière, les planteurs du Sud de l'île sont inquiets. Ce mercredi 30 novembre 2011, à l'occasion d'un point presse, ils ont dénoncé les arrêts fréquents de l'usine du Gol à Saint-Louis.
Selon Jean-Bernard Maratchia, vice-président de la CGPER (confédération générale des planteurs et des éleveurs de La Réunion), certains planteurs ont encore plus de 300 tonnes de canne à livrer. Ces derniers s'inquiètent de ne pas pouvoir terminer la coupe avec les pannes fréquentes de l'usine du Gol, qui ont par conséquent causé beaucoup de retard. "Depuis deux ans, les planteurs constatent une vraie dégradation de livraison des cannes sur l'usine et les pannes sont récurrentes d'une année à l'autre", indique le vice-président de la CGPER.

"Plus nous avançons dans la campagne, plus les changements climatiques comme la chaleur et les pluies, ralentissent davantage la campagne", avance Jean-Bernard Maratchia. Il indique que "laisser les cannes au champ représenterait une perte énorme, surtout en ces temps de crise". "Les planteurs sont prêts à monter au créneau si des solutions ne sont pas trouvées", conclut-il.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !