Mayotte :

La Banque de La Réunion finance le nouvel aéroport


Publié / Actualisé
La Banque de La Réunion, avec BPCE International et Outre-mer (BPCE IOM), va financer à hauteur de 45 millions d'euros la concession de l'aéroport de Dzaoudzi à Mayotte attribuée pour 15 ans au groupe canadien SNC-Lavalin, annonce la banque dans un communiqué publié ce lundi 23 janvier 2012
La Banque de La Réunion, avec BPCE International et Outre-mer (BPCE IOM), va financer à hauteur de 45 millions d'euros la concession de l'aéroport de Dzaoudzi à Mayotte attribuée pour 15 ans au groupe canadien SNC-Lavalin, annonce la banque dans un communiqué publié ce lundi 23 janvier 2012
L'île de Mayotte, 101e département français depuis l'année dernière, va bénéficier à fin 2013 d'une nouvelle aérogare et d'installations aéroportuaires répondant mieux aux besoins des transporteurs aériens et adaptées à l'augmentation du trafic. Le début des travaux est prévu dans les prochaines semaines.

En 2010, la direction générale de l'aviation civile (DGAC) qui exploite en régie avec la Direction de l'Equipement de Mayotte cet aéroport a lancé un appel d'offre pour la gestion des infrastructures dans le cadre d'une mission de service public pour une durée de 15 ans. Cette consultation a été remportée par le groupe canadien SNC-Lavalin qui a choisi la Banque de La Réunion et BPCE IOM comme partenaires financiers.

Les deux banques vont ainsi débloquer trois prêts totalisant 45 millions d'euros remboursables sur la durée de la concession 15 ans. Ces emprunts, en supplément d'une subvention d'Etat de 10 millions d'euros, vont financer la construction, l'entretien et la maintenance de l'aérogare et des ouvrages connexes, parkings, voies de desserte ainsi que l'ensemble des ouvrages et équipements nécessaires au fonctionnement de l'aéroport.

"L'ingénierie financière de cette opération exceptionnelle, qui est une première pour la Banque de la Réunion, a été traitée par son département marchés spécialisés et par la direction grands comptes de BPCE IOM" précise la Banque de La Réunion.
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !