Bilan du comité sécheresse :

Les restrictions d'usage de l'eau maintenues


Publié / Actualisé
Afin de faire face à la sécheresse qui affecte les zones Sud, Est et Nord de l'île, Michel Lalande, préfet de La Réunion, a décidé de maintenir les mesures de restrictions de l'usage de l'eau mises en place par arrêté du 22 décembre 2011. Des mesures, établies sur la base des recommandations du comité de sécheresse, après avoir effectué le bilan de la situation hydrologique et météorologique du mois de décembre 2011 et de la première quinzaine de janvier 2012. Elles concernent les communes de Cilaos, Les Avirons, l'Etang-Salé, Petite Ile, le Tampon, Saint-Joseph, Saint-Louis, Saint-Philippe, Bras-Panon, Saint-André, Saint-Benoit, Sainte-Marie, Sainte-Rose, Sainte-Suzanne et Salazie. La préfecture rappelle que les activités au contact ou à proximité d'eaux stagnantes, ou de cours d'eau à faible débit, présentent des risques, tels la leptospirose ou les cyanobactéries et sont déconseillées.
Afin de faire face à la sécheresse qui affecte les zones Sud, Est et Nord de l'île, Michel Lalande, préfet de La Réunion, a décidé de maintenir les mesures de restrictions de l'usage de l'eau mises en place par arrêté du 22 décembre 2011. Des mesures, établies sur la base des recommandations du comité de sécheresse, après avoir effectué le bilan de la situation hydrologique et météorologique du mois de décembre 2011 et de la première quinzaine de janvier 2012. Elles concernent les communes de Cilaos, Les Avirons, l'Etang-Salé, Petite Ile, le Tampon, Saint-Joseph, Saint-Louis, Saint-Philippe, Bras-Panon, Saint-André, Saint-Benoit, Sainte-Marie, Sainte-Rose, Sainte-Suzanne et Salazie. La préfecture rappelle que les activités au contact ou à proximité d'eaux stagnantes, ou de cours d'eau à faible débit, présentent des risques, tels la leptospirose ou les cyanobactéries et sont déconseillées.
Réuni en préfecture le mardi 17 janvier 2012, le comité sécheresse, chargé de proposer les mesures adaptées pour prévenir des tensions graves sur la ressource en eau de La Réunion, note que "les précipitations de ces derniers jours ont permis de soulager les tensions sur la distribution de l'eau potable, notamment par une réduction de la demande". Mais, selon le comité, la situation reste fragile, notamment dans le Sud où le déficit pluviométrique demeure particulièrement important. "Les niveaux des cours d'eau, après une hausse liée aux crues, reviennent progressivement à leurs niveaux antérieurs, inférieurs à la normale saisonnière", poursuit-il.

Concernant les eaux souterraines, le comité sécheresse indique que "les niveaux demeurent stationnaires et particulièrement bas", et ce compte tenu de "l'inertie des nappes, du décalage entre les précipitations et la remontée des niveaux".

Rappelons que des mesures de restrictions de l'usage de l'eau mise en place depuis le jeudi 22 décembre 2011 par la préfecture touche 15 communes de l'île. Il est désormais interdit de laver les véhicules hors station professionnelle, d'arroser les espaces verts publics et privés (sauf jardins potagers), de remplir et de maintenir le niveau des plans d'eau de loisirs et piscines privées (hors établissements touristiques) et d'utiliser les douches de plage. Des contrôles de respect de ces dispositions seront assurés par les forces de l'ordre.





En matière d'irrigation, il est conseillé aux agriculteurs de suivre les recommandations qui seront définies par la Chambre d'agriculture et la DAAF (Direction de l'alimentation, de l'agriculture et de la forêt) pour gérer au mieux la période de repousse et de plantation de la canne à sucre, et avoir un usage raisonné de l'eau.
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !