Mairie du Tampon :

La gestion municipale de Didier Robert critiquée


Publié / Actualisé
Dans un rapport sur la gestion de la mairie du Tampon entre 2005 et 2010 la Chambre Régionale des Comptes pointe un train de vie trop élevé par rapport aux moyens de la commune. Politique d'embauche trop généreuse, emprunts risqués, frais de festivités élevés... Didier Robert, a été élu à la tête de la commune du Tampon au mois de janvier 2006 et avait cédé sa place à Paulet Payet en 2010, quand il est devenu président du Conseil Régional. C'est lui qui est directement visé.
Dans un rapport sur la gestion de la mairie du Tampon entre 2005 et 2010 la Chambre Régionale des Comptes pointe un train de vie trop élevé par rapport aux moyens de la commune. Politique d'embauche trop généreuse, emprunts risqués, frais de festivités élevés... Didier Robert, a été élu à la tête de la commune du Tampon au mois de janvier 2006 et avait cédé sa place à Paulet Payet en 2010, quand il est devenu président du Conseil Régional. C'est lui qui est directement visé.
C'est dans un climat de crise financière et politique au Tampon qu'a été publié le rapport de la Chambre Régionale des Comptes sur la gestion de la commune entre 2005 et 2010. Le président du Conseil Régional, Didier Robert, était maire de la ville durant la quasi totalité de cette période. Et pendant ces années, la commune a vécu largement au dessus de ses moyens : les charges de gestion ont augmenté en moyenne annuelle de plus de 5%.

En termes d'embauches d'abord. La masse salariale a triplé entre 2005 et 2010, sous l'effet notamment, d'une politique de titularisation des agents et de rémunération généreuse. La dette ensuite, inquiète la Chambre régionale des comptes qui indique qu'elle a " plus que doublé ", sous l'effet notamment d'une politique d'équipement importante et supérieure aux moyens de la commune. Par ailleurs, des emprunts hasardeux et des dépenses de cérémonies qui ont plus que quadruplé entre 2006 et 2009 sont aussi pointés du doigt. Au plus haut, ces dépenses de festivités se sont établies à 1,3 millions d'euros.

Ce rapport est publié en pleine crise politique et financière dans la commune. Un différend entre l'actuel maire, Paulet Payet, et l'ancien, Didier Robert, pourrait provoquer des élections anticipées. "Avec cette volonté d'élections anticipées, Didier Robert fait preuve d'irresponsabilité et d'irrespect envers la population. (...) Il m'accuse de gestion désastreuse, c'est plutôt lui qui a laissé la mairie du Tampon sur la paille", avait notamment déclaré Paulet Payet en fin de semaine dernière.

   

1 Commentaire(s)

Morifrit, Posté
Didier Robert n'a jamais été un élu responsable, que ce soit pour le Tampon ou la Région. Il croit berner encore les gens alors que le parti "les républicains" refuse de lui faire confiance pour aller sur saint denis, il n'a donc pas l'investiture tant voulu, au début de la part de LREM, mais c'est Nassimah qui l'a eu et là il est seul, avec un Morel tellement mauvais qu'il n'y va même pas sur son propre nom!!! Morel croit que si Robert passe, il sera maire en décembre 2021.?£?£?£?£?£ un looser avec une bande de loosers!!!