Création d'un hôpital dans l'ouest :

Le collectif hôpital 2012 appelle à la mobilisation


Publié / Actualisé
Une journée de convivialité et de mobilisation est organisée dimanche 12 février 2012, par le collectif " un hôpital en 2012 " sur le terrain de la Poncetière destiné à accueillir le futur hôpital de l'ouest mais dont la construction est au point mort. Le collectif tient à alerter la population " sur le risque majeur de voir la région de l'ouest de l'Île privée d'un Hôpital Public moderne, performant et adapté aux besoins médicaux de ce secteur ".
Une journée de convivialité et de mobilisation est organisée dimanche 12 février 2012, par le collectif " un hôpital en 2012 " sur le terrain de la Poncetière destiné à accueillir le futur hôpital de l'ouest mais dont la construction est au point mort. Le collectif tient à alerter la population " sur le risque majeur de voir la région de l'ouest de l'Île privée d'un Hôpital Public moderne, performant et adapté aux besoins médicaux de ce secteur ".
Le collectif " un hôpital en 2012 " organise dimanche 12 février, de 10 heures à 15 heures, une journée de convivialité sur le terrain de la Poncetière, le site acheté en 2006 et qui doit accueillir le futur hôpital de l'ouest. L'objectif est de " tirer la sonnette d'alarme " sur la nécessité pour la région ouest d'avoir un hôpital alors que la population pourrait atteindre 250 000 habitants dans 10 ans. Des artistes comme Danyel Waro et Baster sont attendus pour soutenir le mouvement.

" Nous avions déjà tiré la sonnette d'alarme après le passage de Mme Podeur, directrice de la DGOS (direction générale de l'offre de soins). Quand elle est passée à Gabriel Martin au mois de novembre dernier, elle a remis en question les engagements pris par Mme Bachelot et l'ancienne directrice de l'ARH ", indique Cyril Pavaye, porte parole du collectif " un hôpital en 2012 ".

Selon le collectif, le financement Etat du projet reposait sur un financement à hauteur de 23 millions d'euros au titre du plan Hôpital 2012 et un emprunt principal de 102 millions d'euros dont 50 millions financés par un accompagnement pluriannuel de l'ARS (agence régionale de santé). Dans le même temps le Ministère de la Santé a annoncé un gel des projets " hôpital 2012 " non engagés, explique le communiqué.

Ce revirement est dénoncé par le collectif qui rappelle qu'un terrain a été acquis depuis 2006 pour 4 millions d'euros et que le projet médical commun entre le Centre Hospitalier Gabriel Martin et l'Etablissement de santé mentale de la Réunion a été bâti et validé par l'ARS en avril 2010. Par ailleurs, une révision du projet dans ses aspects architecturaux et capacitaires (nombre de lits) a été faite au maximum de ce qui pouvait être fait avec un projet de 303 lits pour un coût de 140 M d'Euros.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !