Environnement :

Pierre Vergès s'engage contre la mouche bleue


Publié / Actualisé
Le vice-président du conseil général délégué à l'agriculture, Pierre Vergès, s'est déclaré, vendredi 10 février 2012, solidaire de l'alerte lancée par l' APN (Association des Amis des Plantes et de la Nature) qui l'a interpellé sur " la menace de la mouche bleue sur la ronce pays et sur les productions de fruits comme la fraise ou la mûre en particulier dans le sud de l'île ".
Le vice-président du conseil général délégué à l'agriculture, Pierre Vergès, s'est déclaré, vendredi 10 février 2012, solidaire de l'alerte lancée par l' APN (Association des Amis des Plantes et de la Nature) qui l'a interpellé sur " la menace de la mouche bleue sur la ronce pays et sur les productions de fruits comme la fraise ou la mûre en particulier dans le sud de l'île ".
Il milite ainsi pour " des études d'impact en amont afin d'éviter tout risque sur l'équilibre écologique et agricole ", en raison des effets provoqués par l'introduction d'espèces végétales et animales souvent incertaines.

Selon l'élu PCR, il faut " mener les expertises qui s'imposent et ainsi anticiper sur les risques révélés au plan de la biodiversité comme au plan économique. Il s'agit de ne pas attendre de faire le constat d'un préjudice au plan écologique et agricole avant d'agir. " Il conclut en indiquant qu'il s'attachera à solliciter des évaluations d'impact auprès des organismes concernés.

Introduite dans l'île en 2007 dans le cadre d'un programme scientifique du CIRAD de lutte biologique contre la vigne marronne, la mouche bleue est aujourd'hui accusée de s'attaquer aux abeilles mais aussi aux letchis tout en menaçant indirectement la biodiversité...

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !