Groupe PCR-Alliance au conseil général :

"Le Département fait baisser les prix "avec l'argent du contribuable"


Publié / Actualisé
Dans un communiqué publié ce mardi soir 28 février 2012, les conseillers généraux du groupe PCR-Alliance, jusqu'à présent membres de la majorité départementale, reproche à Nassimah Dindar présidente du conseil général, de faire baisser les prix "avec l'argent du contribuable".
Dans un communiqué publié ce mardi soir 28 février 2012, les conseillers généraux du groupe PCR-Alliance, jusqu'à présent membres de la majorité départementale, reproche à Nassimah Dindar présidente du conseil général, de faire baisser les prix "avec l'argent du contribuable".
"Malgré l'expression de 2 des 3 groupes de la majorité lors de la réunion du groupe majoritaire de vendredi dernier, le groupe PCR-Alliance prend acte que la présidente du conseil général a fait le choix de maintenir sa position sans tenir compte des propositions et réserves formulées par des composantes de sa majorité sur la question de l'engagement du conseil général à financer des mesures qui concernent uniquement le secteur privé, ou régit par l'Etat" relève le groupe Alliance.

"Intervenir avec l'argent public localement sur des dispositifs de soutien à la baisse des prix des produits de première nécessité, à l'application plus large d'un tarif social pour l'électricité ou en intervenant sur le prix du gaz ou du carburant, revient tout simplement à financer ces monopoles qui sont les seuls à pouvoir agir efficacement sur les prix en jouant sur leurs marges" disent encore les élus du PCR-Alliance.

De surcroit c'est un précédent inédit puisque jamais dans le règlement de tel conflit les collectivités locales n'ont eu à ce point à se substituer à l'Etat ou au secteur privé, estime ces conseillers généraux

Le groupe PCR-Alliance dit maintenir l'orientation selon laquelle l'Etat doit assumer ses responsabilités en relation avec les acteurs concernés que ce soit la grande distribution, les pétroliers ou encore EDF.
Quant au "conseil général doit se positionner aux côtés des familles réunionnaises qui revendiquent pour une baisse des prix afin d'obtenir de vraies avancées auprès de ceux qui sont en position de décider des variations significatives de prix".
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !