Refondation de la section communiste de Saint-Paul :

A.Yee Chong Tchi Kan: "l'éclatement était prévisible"


Publié / Actualisé
Ary Yee Chong Tchi Kan, membre du secrétariat du parti communiste réunionnais (PCR) a exposé, ce mardi 13 mars 2012, sa feuille de route pour la refondation de la section communiste de Saint-Paul. Il s'agit, selon lui, de "faire en sorte que Saint-Paul puisse prendre place au sein de cette instance". Il affirme également que l'éclatement de la section de Saint-Paul était "prévisible". Pour rappel, cette section avait été dissoute suite à son ralliement à la candidature dans la deuxième circonscription d'Huguette Bello.
Ary Yee Chong Tchi Kan, membre du secrétariat du parti communiste réunionnais (PCR) a exposé, ce mardi 13 mars 2012, sa feuille de route pour la refondation de la section communiste de Saint-Paul. Il s'agit, selon lui, de "faire en sorte que Saint-Paul puisse prendre place au sein de cette instance". Il affirme également que l'éclatement de la section de Saint-Paul était "prévisible". Pour rappel, cette section avait été dissoute suite à son ralliement à la candidature dans la deuxième circonscription d'Huguette Bello.
"À force de dériver, une personne ne tient plus debout", a indiqué, en substance, Ary Yee Chong Tchi Kan. C'est en ces mots que le membre du secrétariat du PCR s'est exprimé au sujet de l'éclatement de la section communiste saint-pauloise. Un éclatement "prévisible", selon lui, et qui intervient au ralliement de cette section à la candidature dans la deuxième circonscription d'Huguette Bello. Cette candidature avait valu à la députée-maire sortante de Saint-Paul d'être exclue du parti communiste. Lequel a proposé au maire PCR du Port, Jean-Yves Langenier, d'être candidat dans cette même circonscription.

Ary Yee Chong Tchi Kan a regretté que la députée-maire ait décidé de "s'autoproclamer candidate" dans la deuxième circonscription "sans attendre la validation des instances du parti". S'il a précisé que le PCR a toujours tendu la main à la député-maire afin de travailler ensemble, malgré les désaccords, il a ajouté "qu'à partir du moment où l'on ne s'entend plus, il faut se quitter". "Elle a fait son choix", a-t-il noté.

Par ailleurs, en mission pour la refondation de la section communiste de Saint-Paul, il a déploré que celle-ci ne comprenait que 27 membres. "Les Saint-Paulois ont été tenu dans l'ignorance du parti. Il y a eu volonté de ne pas transmettre les informations", a-t-il déclaré.

Ary Yee Chong Tchi Kan a annoncé sa volonté de refonder la section sur "un projet nouveau". "Je suis pour que les choses soient claires. On ne peut être d'accord sur certaines consignes mais qu'on les respecte", a-t-il prévenu. Le ton est donné.

À noter qu'une réunion est prévue ce samedi 17 mars 2012 devant près d'une centaine de personnes, et ce, "afin de présenter le projet du PCR envoyé aux candidats de l'élection présidentielle".

"50 autres réunions pour informer la population saint-pauloise sur les propositions du parti pour La Réunion, mais aussi pour Saint-Paul auront lieu", a souligné ensuite le membre du PCR. Il cite comme exemple de propositions pour la commune celle "de faire passer à mi-hauteur la route des Tamarins afin de régler le problème des embouteillages dans les Bas". "Pour soutenir ce travail d'information, des plaquettes seront distribuées", a poursuivi Ary Yee Chong Tchi Kan, soulignant qu'il sera également amené à "organiser la campagne électorale pour la présidentielle sur la commune saint-pauloise mais aussi celle des législatives sur la deuxième et septième circonscription en faveur du PCR".

Ary Yee Chong Tchi Kan espère atteindre l'objectif de 100 adhérents à la fin du mois de mars.

   

1 Commentaire(s)

Alon, Posté
Bof même pas peur