Grande Chaloupe - Signature de convention :

Le Parc national et la SREPEN unis pour sauver la forêt semi-sèche


Publié / Actualisé
Ce lundi 26 mars 2012, dans le cadre du projet de reboisement Life+ Corexerun, une convention a été signée entre la SREPEN (Société Réunionnaise pour l'Étude et la Protection de l'Environnement), le Parc national et le Conservatoire du Littoral, propriétaire du site du projet de reboisement. Par cette convention, la SREPEN aura pour mission d'informer et de mobiliser le grand public sur les actions menées par le projet, tandis que le Parc national mettra à disposition de l'association les supports de communication nécessaires à la sensibilisation du public.
Ce lundi 26 mars 2012, dans le cadre du projet de reboisement Life+ Corexerun, une convention a été signée entre la SREPEN (Société Réunionnaise pour l'Étude et la Protection de l'Environnement), le Parc national et le Conservatoire du Littoral, propriétaire du site du projet de reboisement. Par cette convention, la SREPEN aura pour mission d'informer et de mobiliser le grand public sur les actions menées par le projet, tandis que le Parc national mettra à disposition de l'association les supports de communication nécessaires à la sensibilisation du public.
À noter que le Parc national assurera également l'encadrement technique des groupes de bénévoles sur le terrain. Les personnes intéressées peuvent donc s'inscrire à des journées de volontariat pour apporter leur soutien au projet par différentes actions : plantation, paillage, arrosage, entretien des plants...

Pour rappel, c'est pour sauver de l'extinction la forêt sèche de La Grande Chaloupe que le programme européen Life+ Corexerun a été mis en place, en janvier 2009. Il est piloté par le Parc national de La Réunion, avec le soutien du Conservatoire du littoral, du Conseil régional, du Conseil général et des services de l'État (direction de l'environnement de l'aménagement et du logement).
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !