Opposition - Mauvaise gestion du Football Club des Avirons :

Eric Ferrère porte plainte contre X


Publié / Actualisé
Eric Ferrère, opposant au maire des Avirons, Michel Dennemont, porte plainte contre X dans l'affaire du Football Club des Avirons (FCA). Il pointe du doigt un audit financier commandé par la municipalité sur la gestion du club et qui démontre de graves dysfonctionnements. "Le maire Michel Dennemont a refusé de porter l'affaire en justice, alors que l'audit démontrait de graves fautes, et bien nous le faisons à sa place", explique l'opposant, dans un communiqué.
Eric Ferrère, opposant au maire des Avirons, Michel Dennemont, porte plainte contre X dans l'affaire du Football Club des Avirons (FCA). Il pointe du doigt un audit financier commandé par la municipalité sur la gestion du club et qui démontre de graves dysfonctionnements. "Le maire Michel Dennemont a refusé de porter l'affaire en justice, alors que l'audit démontrait de graves fautes, et bien nous le faisons à sa place", explique l'opposant, dans un communiqué.
"Le 16 mars 2012, le maire déclarait au conseil municipal que la gestion du FCA n'avait rien de dramatique, et qu'il n'y avait rien de répréhensible. En clair, c'est "circulez il n'y a rien à voir !". Nous portons plainte contre X afin que la justice puisse ouvrir toutes les portes, tous les tiroirs, toutes les caisses du FCA afin de définir les responsabilités de chacun dans cette affaire", indique Éric Ferrère.

L'élu à l'opposition souligne "déplorer cette gestion catastrophique qui prive nos enfants des moyens alloués chaque année par la mairie". "Les 259 enfants licenciés sont le parent pauvre de la gestion actuelle du FCA qui, selon l'audit, consacre la totalité de la subvention municipale à une équipe de 11 joueurs, laissant à l'abandon le foot familial et les familles avironnaises", poursuit-il.

Pour lui, "cette course au foot fric, au foot bling-bling est une erreur fondamentale". (...) "Nous voulons simplement que l'argent du contribuable ne soit pas dilapidé voire détourné pour le bien être de quelques personnes et pour des objectifs qui n'ont rien à voir avec un club d'une commune de 10 000 habitants", termine Éric Ferrère.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !