Présidentielle - Lutte contre les racismes, les homophobies et le Sida :

Total Respect "prend acte" des engagements des deux candidats


Publié / Actualisé
Dans un communiqué publié ce jeudi 3 mai 2012, la fédération Total Respect - Tjenbé Rèd, qui rassemble dix organisations de lutte contre les racismes, les homophobies et le Sida, indique prendre acte des engagements pris devant le peuple français par Nicolas Sarkozy et François Hollande, lors du débat télévisé entre les deux candidats à la présidentielle qui s'est tenu ce mercredi 2 mai. La fédération dit également prendre acte "des réponses apportées par François Hollande à nos dix propositions contre les racismes, les homophobies et le Sida" et juge ses réponses "globalement favorables". Nous publions ci-dessous le communiqué.
Dans un communiqué publié ce jeudi 3 mai 2012, la fédération Total Respect - Tjenbé Rèd, qui rassemble dix organisations de lutte contre les racismes, les homophobies et le Sida, indique prendre acte des engagements pris devant le peuple français par Nicolas Sarkozy et François Hollande, lors du débat télévisé entre les deux candidats à la présidentielle qui s'est tenu ce mercredi 2 mai. La fédération dit également prendre acte "des réponses apportées par François Hollande à nos dix propositions contre les racismes, les homophobies et le Sida" et juge ses réponses "globalement favorables". Nous publions ci-dessous le communiqué.
La fédération Total Respect - Tjenbé Rèd prend acte des engagements pris devant le peuple français par Nicolas Sarkozy, président de la République sortant, candidat de l'UMP à la présidence de la République, et François Hollande, candidat du parti socialiste.

Total Respect prend également acte des réponses apportées par François Hollande à nos dix propositions contre les racismes, les homophobies et le Sida. Globalement favorables, ces réponses restent cependant à préciser, en ce qui concerne notamment les conditions de vie des populations originaires d'Afrique ou des Outre-mers vivant dans l'Hexagone.

Total Respect tire enfin les conséquences du silence opposé par Nicolas Sarkozy à nos propositions. Malgré les trois longs rendez-vous de travail que nous avons eu avec son équipe de campagne, le candidat sortant aura manifestement fait le choix de les ignorer ou bien plutôt, s'attachant à reprendre la rhétorique du Front national en stigmatisant les étrangers "musulmans d'apparence" et les associations "droits-de-l'hommistes", (comme il l'aura finalement fait tout au long de son quinquennat, directement ou par Hortefeux ou Guéant interposé), de les rejeter".
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !