Abolition de l'esclavage :

Journée nationale de commémoration


Publié / Actualisé
Ce jeudi 10 mai 2012, on célèbre la journée nationale des mémoires de la traite négrière, de l'esclavage et de leurs abolitions, en référence à la date de l'adoption en dernière lecture par le Sénat de la loi du 21 mai 2001 qui reconnaît la traite et l'esclavage comme crime contre l'humanité. L'occasion pour la France d'honorer le souvenir des esclaves et de commémorer l'abolition de l'esclavage. A La Réunion, même si cette abolition est plutôt fêtée le 20 décembre à travers de nombreuses manifestations, des cérémonies commémoratives ont tout de même eu lieu ce jeudi 10 mai. A Sainte-Suzanne, une cérémonie avec dépôt de gerbes a ainsi eu lieu ce jeudi matin.
Ce jeudi 10 mai 2012, on célèbre la journée nationale des mémoires de la traite négrière, de l'esclavage et de leurs abolitions, en référence à la date de l'adoption en dernière lecture par le Sénat de la loi du 21 mai 2001 qui reconnaît la traite et l'esclavage comme crime contre l'humanité. L'occasion pour la France d'honorer le souvenir des esclaves et de commémorer l'abolition de l'esclavage. A La Réunion, même si cette abolition est plutôt fêtée le 20 décembre à travers de nombreuses manifestations, des cérémonies commémoratives ont tout de même eu lieu ce jeudi 10 mai. A Sainte-Suzanne, une cérémonie avec dépôt de gerbes a ainsi eu lieu ce jeudi matin.
La loi reconnaissant la traite et l'esclavage comme crime contre l'humanité a notamment instauré le comité pour l'histoire et la mémoire de l'esclavage, un organisme composé de personnalités qualifiées parmi lesquelles des représentants d'associations défendant la mémoire des esclaves. Ce comité est chargé de proposer, sur l'ensemble du territoire national, des lieux et des actions qui garantissent la pérennité de la mémoire de ce crime à travers les générations.

La circulaire du premier ministre du 29 avril 2008, adressée notamment aux recteurs et vice-recteurs d'académie, rappelle en outre que plusieurs autres dates commémoratives, aux champs géographiques et aux thématiques variés, favorisent une réflexion approfondie des écoliers, des collégiens et des lycéens sur la question de l'esclavage.

Pour des raisons historiques, dans certaines collectivités d'outre-mer, la date de la commémoration est différente de celle de la métropole. Elle est célébrée le 20 décembre à La Réunion, le 22 mai en Martinique, le 27 mai en Guadeloupe et à Saint-Martin, le 10 juin en Guyane, le 27 avril à Mayotte, et le 9 octobre à Saint-Barthélémy.
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !