Législatives - 1ere circonscription :

Nassimah Dindar appelle à l'union sacrée


Publié / Actualisé
Nassimah Dindar, candidate aux législatives dans la 1ère circonscription, a tenu une conférence de presse ce lundi 14 mai 2012. Aux côtés de son suppléant Michel Lagourgue, elle a souhaité "dire" et "alerter" sur la situation de La Réunion à la veille de l'investiture à la présidence de la République de François Hollande. Elle a également appelé à "l'union sacrée" et lancé un appel à l'ensemble des forces vives de La Réunion pour défendre l'intérêt des Réunionnais.
Nassimah Dindar, candidate aux législatives dans la 1ère circonscription, a tenu une conférence de presse ce lundi 14 mai 2012. Aux côtés de son suppléant Michel Lagourgue, elle a souhaité "dire" et "alerter" sur la situation de La Réunion à la veille de l'investiture à la présidence de la République de François Hollande. Elle a également appelé à "l'union sacrée" et lancé un appel à l'ensemble des forces vives de La Réunion pour défendre l'intérêt des Réunionnais.
À la veille de l'investiture de François Hollande, Nassimah Dindar a estimé que "le gouvernement doit marquer le pas et que la politique dans les territoires d'Outremer doit prendre sa place". Rappelant le très bon score du candidat socialiste à La Réunion, elle a insisté sur le fait que le président de la République doit voir "l'ampleur de l'espérance que les Réunionnais ont mis dans ce nouveau gouvernement".

La candidate a également indiqué vouloir que l'Outremer "ne soit pas source de soucis et de conflits". "Et pour qu'il n'y ait pas cela, il convient d'agir sans tarder", a-t-elle poursuivi. Pour cela, elle souhaite "la relance de la croissance à La Réunion" et a évoqué plusieurs pistes, à savoir celles de la relance de la commande publique, de la consommation et des investissements privés.

Par ailleurs, si elle reconnaît que dans les propositions de François Hollande, certaines pistes sont bonnes, Nassimah Dindar a estimé qu'il n'y a pas encore de vision, ni de logique d'ensemble pour La Réunion.

À l'image de Thierry Robert, candidat dans la 7ème circonscription, Nassimah Dindar a ensuite prôné une "union sacrée" de l'ensemble des élus réunionnais pour porter un modèle de développement "partagé"pour les quinze prochaines années. "Je voudrais interpeller le président de la République, le futur ministre de l'Outremer et l'ensemble des élus de gauche et de droite pour pouvoir avoir une unité nationale mais aussi réunionnaise. Nous ne pouvons pas passer à côté de cette unité pour avancer sur un projet pour La Réunion et l'Outremer", a-t-elle conclu.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !