Législatives - 1ere circonscription :

Nassimah Dindar répond au Secours populaire


Publié / Actualisé
Interpellée par Marie-Christine Bénard, présidente du Secours Populaire 974 sur son programme en faveur des personnes âgées, Nassimah Dindar, candidate aux élections législatives dans la 1ère circonscription, lui répond dans un courrier. "Le combat que je veux porter à l'Assemblée nationale se place dans la continuité de mes actions en ma qualité de présidente du conseil général ces huit dernières années", affirme-t-elle. Elle indique que "l'intérêt des Réunionnais est ma priorité, je continuerai à les défendre, avec c?ur et conviction". Nous publions des extraits de son courrier.
Interpellée par Marie-Christine Bénard, présidente du Secours Populaire 974 sur son programme en faveur des personnes âgées, Nassimah Dindar, candidate aux élections législatives dans la 1ère circonscription, lui répond dans un courrier. "Le combat que je veux porter à l'Assemblée nationale se place dans la continuité de mes actions en ma qualité de présidente du conseil général ces huit dernières années", affirme-t-elle. Elle indique que "l'intérêt des Réunionnais est ma priorité, je continuerai à les défendre, avec c?ur et conviction". Nous publions des extraits de son courrier.
"(...) Plus de 51% des seniors réunionnais vivent en dessous du seuil de pauvreté. Les conséquences de leur paupérisation sont terribles. Comme vous l'avez souligné, les personnes âgées sont de plus en plus nombreuses à attendre la fin des marchés pour récupérer quelques légumes abandonnés par les marchands. De plus en plus de foyers arrêtent de se soigner car ils ne sont plus en mesure de faire face aux dépenses de santé. Ces difficultés sont accentuées par la solitude croissante. En effet, nos gramounes sont de plus en plus isolés dans une société où l'individualisme est exacerbé.

Consciente de cette situation, j'ai pris l'initiative, dès mon accession à la présidence du Conseil général, de développer une politique départementale centrée sur la famille, et notamment sur les personnes âgées. Le Conseil général a ainsi mis en place le chèque santé, une aide à la prise en charge de la mutuelle des personnes âgées bénéficiant des minima sociaux. Je me félicite même que le Département de La Réunion a été la première collectivité à créer ce dispositif. Nous faisons aujourd'hui figure de modèle pour d'autres collectivités de France.

J'ai aussi permis la mise en place de la carte Armelle qui donne la possibilité aux personnes âgées de voyager gratuitement sur le réseau Car Jaune. Par ailleurs, j'ai mis un point d'honneur à aider les accueillants familiaux et à développer les structures d'accueil des personnes âgées en situation de dépendance. A ce titre, le dernier dispositif en date permet aux accueillants familiaux de "souffler" un peu avec la mise en place du "répit, repos".

Je veux aussi citer le doublement du budget alloué aux clubs de 3ème âge pour renforcer le lien social afin que nos gramounes puissent s'amuser, se divertir et vivre pleinement leur vieillesse.

Enfin, le montant du plafond d'aide à l'amélioration de l'habitat a été rehaussé à hauteur de 20 000 euros sous mon impulsion. Ce qui permet à plus de 2 500 Réunionnais, principalement des personnes âgées et des personnes handicapées, de bénéficier chaque année de cette aide. Ce sont près de 25 millions d'euros qui sont ainsi alloués au maintien à domicile dans les meilleures conditions de cette population.

J'ai toujours eu à c?ur de défendre l'intérêt des personnes âgées, d'activer les leviers susceptibles de rendre leur vie meilleure. (...) C'est pour leur apporter cette écoute attentive que j'ai pris l'initiative de mettre en place un Conseil des Sages.

Je veux poursuivre mon combat en faveur des Réunionnais. C'est la raison pour laquelle j'ai choisi de me présenter à la députation dans la circonscription de Saint-Denis. Je veux faire entendre la voix des Réunionnais, et en particulier celle de nos gramounes, au niveau national. J'ai la certitude que les actions mises en place au niveau du Conseil Général peuvent être optimisées, accentuées et complétées par le législateur.

Je défends ardemment la réforme de la dépendance. (...) Nous devons d'ores et déjà préparer nos politiques publiques à répondre à cette problématique afin de permettre à nos gramounes de vieillir dans de bonnes conditions.

A ce sujet, dans le cadre de la réflexion lancée en 2011 au niveau national sur la prise en charge de la dépendance, j'ai demandé, en ma qualité de Présidente du Conseil Général, le maintien de l'APA (Allocation personnalisée d'autonomie) pour l'ensemble des bénéficiaires potentiels ainsi que la compensation de cette dépense par l'Etat à hauteur de 50% (contre 23% actuellement). Elue députée, je continuerai à porter avec beaucoup de détermination cette revendication.

Cette réforme impliquera aussi une réflexion sur la gériatrie et gérontologie. (...) Je lutterai pour que le parcours de soin des personnes âgées soit amélioré. Je défendrai également la nécessité de compléter notre service d'hospitalisation à domicile d'une unité gérontologique.

La vie à La Réunion est chère et les retraites sont très basses, trop basses. Je suis favorable à la revalorisation des petites retraites, notamment des retraites agricoles et celles des artisans. (...) A ce propos, je me bats depuis des années déjà pour que les retraites soient versées le premier de chaque mois. J'ai d'ailleurs récemment interpellé les candidats à l'élection présidentielle afin que le nouveau Président de la République s'engage à mettre en ?uvre cette mesure tant attendue par nos gramounes et qui faciliterait grandement leur quotidien.

La cherté de la vie a poussé de nombreuses personnes âgées à cesser de se soigner, faute de moyens et malgré l'existence du chèque santé que j'ai mis en place. Face aux difficultés grandissantes rencontrées par ces publics vulnérables, je m'engage à demander à ce que le plafond de la CMU-C soit relevé afin que les plus défavorisés, et notamment les bénéficiaires du chèque santé, ne souffrent pas d'un déficit de soins.

Enfin, j'estime qu'il n'y a pas plus fort lien que celui qui unit les générations. (...) Consolider ce lien, c'est mener une politique du logement qui favorise la reconstruction du noyau familial. C'est donner aux plus jeunes toutes les clés qui les aideront à maintenir leurs parents à domicile. C'est aussi généraliser le non recours sur succession afin de ne pas pénaliser les héritiers suite au décès d'un parent. Mesure qui est déjà mise en ?uvre au niveau du Département sous mon impulsion.

Comme vous pouvez le constater, le combat que je veux porter à l'Assemblée Nationale se place dans la continuité de mes actions en ma qualité de Présidente du Conseil général ces huit dernières années. Huit années durant lesquelles j'ai pu cerner les grandes problématiques rencontrées par nos gramounes. Huit années durant lesquelles j'ai montré que le développement de notre île passe incontournablement par le bien-être de nos gramounes. L'intérêt des Réunionnais est ma priorité. Je continuerai à les défendre, avec c?ur et conviction, à l'Assemblée Nationale. Les Réunionnais me font confiance depuis déjà plusieurs années. Aussi, je veillerai à ce que ce lien s'amplifie pour qu'ensemble, nous puissions offrir une vie meilleure aux Réunionnais et en particulier à nos personnes âgées".
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !