Biodiversité :

EDF et la Seor s'engagent pour les oiseaux marins


Publié / Actualisé
La Seor (société d'études ornithologiques de la Réunion) et EDF se sont associés, mercredi 23 mai 2012, pour proposer aux collectivités locales une solution d'éclairage urbain permettant de protéger les oiseaux marins tout en réduisant la consommation d'électricité. Un pas de plus vers la protection de la biodiversité.
La Seor (société d'études ornithologiques de la Réunion) et EDF se sont associés, mercredi 23 mai 2012, pour proposer aux collectivités locales une solution d'éclairage urbain permettant de protéger les oiseaux marins tout en réduisant la consommation d'électricité. Un pas de plus vers la protection de la biodiversité.
L'Ile de la Réunion, point chaud de la biodiversité mondiale, abrite plusieurs espèces d'oiseaux marins endémiques menacés d'extinction par l'éclairage artificiel. Lors de leur premier envol, les jeunes pétrels de Bourbon, pétrels de Barau, Puffins de Baillon et puffins du Pacifique sont régulièrement victimes d'échouages massifs lorsqu'ils survolent les agglomérations dont l'éclairage inadapté les désoriente.

En effet, près des axes routiers ou des installations collectives, il est fréquent de trouver à terre, des jeunes oiseaux échoués qui ont été éblouis pas l'éclairage artificiel. Ce sont souvent des jeunes pétrels de Barau, oiseaux protégés, qui sont attirés par les lumières des villes. Depuis plusieurs années, la Seor demande à ceux qui en trouveraient, de leur amener les oiseaux afin qu'ils puissent être soignés et regagner la mer. Cette convention avec EDF pourrait permettre de réduire encore la mortalité des oiseaux due à l'éclairage public.

   

1 Commentaire(s)

Awa, Posté
Bravo belle initiative, espérons qu'elle sera suivi d'effet, par ailleurs je trouve la photo magnifique :D