Législatives :

Le CRAN Réunion condamne "l'instrumentalisation politique du groupe ethnoculturel Kaf"


Publié / Actualisé
Depuis ce mardi 29 mai 2012, une vidéo, postée sous le pseudonyme "kafindignes974", insinuant que Nassimah Dindar, présidente du conseil général et candidate aux législatives dans la 1ère circonscription, est raciste circule actuellement sur Internet. Dans un communiqué, le CRAN Réunion condamne "l'instrumentalisation politique et la stigmatisation du groupe ethnoculturel Kaf". L'association qualifie "d'insultant ces pratiques politiques récursives et d'un autre temps" et sollicite le préfet de La Réunion Michel Lalande "pour faire acte d'autorité et ainsi veiller au bon déroulement de la campagne électorale".
Depuis ce mardi 29 mai 2012, une vidéo, postée sous le pseudonyme "kafindignes974", insinuant que Nassimah Dindar, présidente du conseil général et candidate aux législatives dans la 1ère circonscription, est raciste circule actuellement sur Internet. Dans un communiqué, le CRAN Réunion condamne "l'instrumentalisation politique et la stigmatisation du groupe ethnoculturel Kaf". L'association qualifie "d'insultant ces pratiques politiques récursives et d'un autre temps" et sollicite le préfet de La Réunion Michel Lalande "pour faire acte d'autorité et ainsi veiller au bon déroulement de la campagne électorale".
"Les internautes découvrent avec stupéfaction sur une toile du net, un "montage vidéo anonyme" qui suscite un racisme anti-Noir. L'ensemble des protagonistes politiques à l'origine de cette vidéo se trouve en violation avec la règle d'or : le respect de l'électorat réunionnais", indique le communiqué.

Par ailleurs, le CRAN Réunion demande également aux candidats aux législatives "de garder une posture intellectuelle de grandeur, d'élever les consciences politiques des Réunionnais et d'être à la hauteur de nos enjeux sociétaux et économiques".
   

1 Commentaire(s)

Bayoune, Posté
Ke solman nou garde an mémware la sorti de David Ibrahim Dindar contre les Comoriens et l’exigence des ses test ADN. Riyink sà na asé pou dire ke le rasis lé pa lwin. Mintnan kan nou wa, zorganizasiyon, swadizan de goss, si na ankor,sirtou aswafé de subvansiyon, i viyin donn in kou de main la Nassimazh, aprè sate èl la fé domoune l’ARAST, 1200 personnes zeté la ru konm malprope, sété du rasis sosial. les propos ke Nassimah tenait vis à vis de Mimose Libelle frisait le racisme pure et dur, en plus du mépris affiché vis à vis de Paul Junot le seul syndicaliste à coté des victimes de Nassimah. Non, nou la pwin lo drwa bliyé sa. Ankor in nafère, la pwin rasis ladan, koman i yesplike ke na tousa domoune sa kominoté o Conseil Général ??? Nassimah lé pa rasis.... Son fiston non plu vis à vis la poliss. Il s'était pris pour le fils de Sarkozy