Suppression des contrats aidés :

Les associations devant la préfecture


Publié / Actualisé
Plusieurs dizaines de membres d'associations se sont réunies dans le calme ce lundi 13 août 2012 en début de matinée devant la préfecture à Saint-Denis. Ces associations ont déposé une motion pour demander le renouvellement des contrats aidés, notamment des emplois verts, et le maintien des mêmes quotas dont elles disposent actuellement. Une délégation a été reçue aux alentours de 10h30. Cette mobilisation survient alors que ce lundi après-midi, une nouvelle réunion doit se tenir en préfecture sur les contrats aidés en présence des maires de l'île.
Plusieurs dizaines de membres d'associations se sont réunies dans le calme ce lundi 13 août 2012 en début de matinée devant la préfecture à Saint-Denis. Ces associations ont déposé une motion pour demander le renouvellement des contrats aidés, notamment des emplois verts, et le maintien des mêmes quotas dont elles disposent actuellement. Une délégation a été reçue aux alentours de 10h30. Cette mobilisation survient alors que ce lundi après-midi, une nouvelle réunion doit se tenir en préfecture sur les contrats aidés en présence des maires de l'île.
"Plusieurs employés se retrouvent au pied du mur. Avec la diminution des contrats aidés, certains se retrouveront sans travail dès le mois de septembre", explique Colbert Apaya, membre d'une association saint-leusienne. Ils sont plus d'une cinquantaine à s'être mobilisés ce lundi matin. "On est venu demander le renouvellement des contrats, et on demande surtout le maintien des mêmes quotas", ajoute Colbert Apaya. Une motion a été déposée en matinée.

Cette mobilisation des associations survient alors qu'une nouvelle réunion doit se tenir ce lundi après-midi en préfecture, en présence des maires de l'île. Pour rappel, dans 23 communes, il est possible que la rentrée scolaire des maternelles et des primaires soit repoussée, faute de contrats aidés. Les maires de La Réunion ont notamment demandé au gouvernement de reconsidérer en urgence le quota des contrats aidés mis à disposition des communes mais aussi du tissu associatif qui accompagne ces politiques publiques.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !