Saint-Leu - Pollution du lagon :

Thierry Robert porte plainte contre X


Publié / Actualisé
Le député-maire de Saint-Leu, Thierry Robert, a déposé une plainte contre X, ce lundi 27 août 2012, au tribunal de Grande Instance de Saint-Pierre pour pollution du lagon de Saint-Leu et mise en danger de la vie d'autrui. En effet, après une réunion avec la Réserve Naturelle Marine, il indique avoir eu connaissance qu'"une étude scientifique avait été menée sur l'état des lagons en vue de relever les matériaux et les produits toxiques présents pouvant mettre en péril la faune et la flore de la Réserve Marine, et le cas échéant, apporter d'éventuelles explications sur la présence des requins dans cette zone".
Le député-maire de Saint-Leu, Thierry Robert, a déposé une plainte contre X, ce lundi 27 août 2012, au tribunal de Grande Instance de Saint-Pierre pour pollution du lagon de Saint-Leu et mise en danger de la vie d'autrui. En effet, après une réunion avec la Réserve Naturelle Marine, il indique avoir eu connaissance qu'"une étude scientifique avait été menée sur l'état des lagons en vue de relever les matériaux et les produits toxiques présents pouvant mettre en péril la faune et la flore de la Réserve Marine, et le cas échéant, apporter d'éventuelles explications sur la présence des requins dans cette zone".

Ainsi, dans une copie de la plainte, Thierry Robert indique que "bien que demandé, le document de rendu de cette étude n'a pas pu m'être remis dans sa totalité" et avance que "selon les informations recueillies auprès des spécialistes de la Réserve présents à cette réunion, les conclusions font apparaître que la présence de produits toxiques, notamment des pesticides et de métaux lourds présents dans la terre, sont à l'origine de la détérioration du lagon".

"En aucun cas, le rejet des eaux usées ne serait à l'origine d'une quelconque pollution permanente. D'ailleurs, les informations, qui circulent et les positions des uns et des autres sur ce sujet de pollution, font apparaître que l'écoulement des eaux pluviales provenant du bassin versant du territoire et de soupçons d'apport de grande quantité de terre et de déchets, sont à l'origine de la dégradation du milieu marin. La conséquence de cette situation se traduit par la turbidité fréquente de l'eau qui attire particulièrement les prédateurs en chasse, tels que les requins", explique-t-il ensuite.

Enfin, Thierry Robert indique qu'il se réserve également le droit, "dans l'intérêt" de ses concitoyens, "de porter la ville en tant que partie civile dans cette affaire".

www.ipreunion.com

   

2 Commentaire(s)

Jaures, Posté
il s'amuse toujours a quand une plainte contre tak et bayrou, ?
Gilou974, Posté
RIDICULE M. LE DEPUTE-MAIRE! tout cela pour encore faire parler de vous dans les medias. C'est le serpent a sonnettes qui se mord la queue! On a affaire a une pollution liee aux fortes pluies de fevrier dernier qui ont ravinees des sols deja fragilises par l'incendie des Hauts de l'ouest, avec d'enormes quantites de terre contenant les produits chimiques issus de l'agriculture intensive qui se sont deversees dans le lagon par les buses d'eaux pluviales recemment consolidees et repeintes par vos soins! Qui est responsable de l'amenagement du bassin-versant et du centre-ville de St-Leu? Mais c'est vous-meme M. le Maire! Alors vous portez plainte contre vous-meme? Ah, ah , ah, trop comique! on a pas fini de rire a St-Leu!