Politique :

Michel Lagourgue à l'UDI et candidat aux municipales de 2014


Publié / Actualisé
Michel Lagourgue quitte le Modem (mouvement des démocrates) de François Bayrou pour adhérer à l'UDI (Union des Démocrates et Indépendants) présidée par Jean-Louis Borloo. L'annonce officielle a été faite ce mercredi 28 novembre 2012 lors d'un point presse. "L'UDI est dans l'opposition au gouvernement. C'est là où je me situe", a déclaré le conseiller régional. Il a également confirmé qu'il sera candidat aux élections municipales de 2014 à Saint-Denis.
Michel Lagourgue quitte le Modem (mouvement des démocrates) de François Bayrou pour adhérer à l'UDI (Union des Démocrates et Indépendants) présidée par Jean-Louis Borloo. L'annonce officielle a été faite ce mercredi 28 novembre 2012 lors d'un point presse. "L'UDI est dans l'opposition au gouvernement. C'est là où je me situe", a déclaré le conseiller régional. Il a également confirmé qu'il sera candidat aux élections municipales de 2014 à Saint-Denis.

En contact depuis un mois avec les instances du parti, Michel Lagourgue rejoint, entre autres, à l’UDI, Nassimah Dindar, Stéphane Fouassin ou encore Cyrille Hamilcaro. Ex-modem et soutien de la première heure de François Bayrou, candidat du Modem à la présidentielle, le conseiller régional estime, en effet, que les cartes ont depuis été "rebattues". "L’UDI est dans l’opposition au gouvernement, c’est là où je me situe", a-t-il précisé.

Il souligne que "la politique du gouvernement socialiste" ne lui convient pas notamment sur le plan économique mais aussi "dans l’intérêt des DOM", où selon lui, les propositions faites ne sont pas suffisantes. "Je ne me sens pas proche de la majorité, encore moins de celle de la ville de Saint-Denis", a-t-il lâché.

L’occasion pour le conseiller régional d’annoncer officiellement qu’il sera bien candidat aux élections municipales de 2014. Selon lui, si le bilan de la municipalité n’est pas vide, il est "maigre" et de pointer qu’il n’y a "aucun plan d’urbanisme à Saint-Denis", "aucun plan de circulation" et que la "ville n’est pas propre".

Concernant l’accord passé avec Nassimah Dindar à l’occasion des législatives, - il est convenu que ce dernier se présente aux prochaines élections municipales avec le soutien de la présidente du conseil général -, Michel Lagourgue a assuré qu’il est toujours "valable". Ce dernier souhaite, en effet, fortement l’associer à cette bataille. "Je ne pense pas pouvoir gagner sans elle", a-t-il noté.

Michel Lagourgue espère maintenant  réunir un maximun de personnes autour de l’UDI. "Je ne pense ne pas être mal placé pour fédérer les opposants", a-t-il affirmé.

www.ipreunion.com

   

1 Commentaire(s)

Pajejazz, Posté
comment faire parti d'un parti qui n'a meme pas encore defini sa ligne et qui n'est qu'un ramassis de groupuscules sous la houlette de l'UMP en deconfiture regrets pour vous Monsieur la loyaute n'est pas votre apanache