Conseil général - Assemblée plénière :

Un budget primitif 2013 toujours aussi contraint


Publié / Actualisé
Ce mercredi 11 décembre 2012, le budget primitif 2013 du Département sera soumis au vote des conseillers généraux. À l'occasion d'un point presse, Nassimah Dindar, présidente du conseil général, a présenté, ce mardi 10 décembre, les principales lignes de l'assemblée plénière du lendemain. À hauteur de 1,482 milliard d'euros, cette dernière a noté un budget primitif 2013 "contraint" et "le plus difficile à construire".
Ce mercredi 11 décembre 2012, le budget primitif 2013 du Département sera soumis au vote des conseillers généraux. À l'occasion d'un point presse, Nassimah Dindar, présidente du conseil général, a présenté, ce mardi 10 décembre, les principales lignes de l'assemblée plénière du lendemain. À hauteur de 1,482 milliard d'euros, cette dernière a noté un budget primitif 2013 "contraint" et "le plus difficile à construire".

Ainsi, pour l’exercice 2013, ce budget est en hausse de 1,9% par rapport à l’an dernier et comprend 150 millions d’euros d’investissements et 1,286 milliard d’euros de fonctionnement, dont 50% concernent les allocations de solidarité. Un budget contraint, selon la collectivité, par le "gel des dotations de l’État", "l’insuffisance de compensation des allocations de solidarité (APA/RMI/RSA)", ou encore "l’augmentation attendue des dépenses des allocations de solidarité".

Jusqu’en 2012, le Département souligne qu’il a pu faire face à ses dépenses en actionnant plusieurs leviers, tant au niveau de ses dépenses qu’au niveau de ses recettes. La collectivité indique que "des efforts de gestion depuis plusieurs années a permis la stabilisation voire la diminution des frais d’administration générale, la baisse de certaines dépenses facultatives, le redimensionnement des dépenses d’investissement ou encore un moindre recours à l’emprunt".

Enfin, le conseil général indique avoir demander une aide de13 millions d’euros à l’État pour pouvoir équilibrer le budget primitif 2013 ; l’État ayant annoncé la mise en place d’un fonds de soutien de 170 millions d’euros à destination des Départements les plus pauvres.

 

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !