Enceinte portuaire - Réunion de travail sous tensions :

Sermat : la menace de grève plane


Publié / Actualisé
Représentants de syndicat de dockers de la Sermat et de la direction étaient réunis ce mercredi 27 mars 2013 à la DIECCTE (direction des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l'emploi) pour de nouvelles négociations. Près d'une quarantaine de dockers a fait le déplacement à l'occasion. Une réunion "sous tension", selon l'un des participants. La menace d'une nouvelle grève plane, affirme-t-il. Pour rappel, en février dernier, après cinq jours de grève, les dockers de la Sermat avaient obtenu le report à deux mois de la décision du conseil d'administration d'attribuer la maintenance des portiques et des chariots cavaliers à la SRMP, une société concurrente, à condition de nouvelles négociations. Cette attribution était contestée par ces derniers.
Représentants de syndicat de dockers de la Sermat et de la direction étaient réunis ce mercredi 27 mars 2013 à la DIECCTE (direction des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l'emploi) pour de nouvelles négociations. Près d'une quarantaine de dockers a fait le déplacement à l'occasion. Une réunion "sous tension", selon l'un des participants. La menace d'une nouvelle grève plane, affirme-t-il. Pour rappel, en février dernier, après cinq jours de grève, les dockers de la Sermat avaient obtenu le report à deux mois de la décision du conseil d'administration d'attribuer la maintenance des portiques et des chariots cavaliers à la SRMP, une société concurrente, à condition de nouvelles négociations. Cette attribution était contestée par ces derniers.

Ce mercredi après-midi, à la DIECCTE, il était notamment question de la remise des rapports financier et technique d’un expert concernant le maintien ou non de l’attribution du contrat signé avec la SRMP. Mais les esprits se sont quelque peu échauffés, selon l’un des participants à cette réunion. "Les employés sont rapidement montés au créneau lorsqu’il a été évoqué dans ce rapport de possibles licenciements au sein de la Sermat", raconte-t-il.

Selon lui, la menace d’une nouvelle grève n’est pas exclure. En effet, une nouvelle réunion doit avoir lieu prochainement. "Mais les discussions s’annoncent très difficiles",  précise toujours cet employé. Toutefois, il souligne vouloir rester dans un "esprit positif". "Le rapport financier nous donne raison. Avec l’attribution de ce contrat à la Sermat, les acconiers pourraient faire des économies et cela génèrerait des emplois supplémentaires", poursuit-il.

Rappelons que les dockers de la Sermat protestent contre l'attribution de la maintenance des portiques et des chariots cavaliers à la SRMP, filiale de Kalmar, une société concurrente. Ils souhaitent que la direction revienne sur cette décision. En février dernier, leur mouvement de grève de cinq jours avait empêcher le déchargement de plusieurs navires.

   

Mots clés :

    1 Commentaire(s)

    Sa_mem_mem, Posté
    Peut-être que le Directeur du Port est complice ?