Tribunal correctionnel de Saint-Denis :

Huguette Bello gagne son procès contre Témoignages


Publié / Actualisé
Le tribunal correctionnel de Saint-Denis a livré sa décision dans l'affaire de la plainte pour diffamation d'Huguette Bello contre le journal Témoignages. L'organe de presse du parti communiste réunionnais (PCR), son directeur de publication et l'auteur de l'article ont été condamnés à 3 000 euros d'amende chacun pour diffamation et injures publiques. Huguette Bello percevra également 3 000 de dommages et intérêts de chacun des trois mis en cause et 3 000 euros au titre des frais de procédure, soit un total de 12 00 euros. Une somme qui, selon son avocate Maître Vanessa About, "sera redistribuée à ses concitoyens réunionnais". Le jugement sera publié dans Témoignages mais aussi sur le site internet du journal. Maître Chicaud, avocat du journal communiste, n'exclut pas que son client fasse appel de ce jugement
Le tribunal correctionnel de Saint-Denis a livré sa décision dans l'affaire de la plainte pour diffamation d'Huguette Bello contre le journal Témoignages. L'organe de presse du parti communiste réunionnais (PCR), son directeur de publication et l'auteur de l'article ont été condamnés à 3 000 euros d'amende chacun pour diffamation et injures publiques. Huguette Bello percevra également 3 000 de dommages et intérêts de chacun des trois mis en cause et 3 000 euros au titre des frais de procédure, soit un total de 12 00 euros. Une somme qui, selon son avocate Maître Vanessa About, "sera redistribuée à ses concitoyens réunionnais". Le jugement sera publié dans Témoignages mais aussi sur le site internet du journal. Maître Chicaud, avocat du journal communiste, n'exclut pas que son client fasse appel de ce jugement

Pour rappel, Huguette Bello avait annoncé, le mercredi 13 juin dernier, son intention de porter contre le journal du PCR. En cause, un article de ce quotidien dans lequel l'élue saint-pauloise était assimilée aux "collaborateurs des nazis". Huguette Bello n'avait alors pas hésité à parler d'"ignoble comparaison" qui "révèle le fond de l'âme de ceux qui la profèrent et de ceux qui la publient".

À l’issue du verdict, Me About ne pas sa satisfaction. "Nous avons été entendus. Madame Bello a été profondément marquée par cette comparaison ignoble. En tant que femme publique, elle a estimé qu’il était impossible de maintenir de tels propos sans qu’il y ait une sanction", a-t-elle expliqué.

Par ailleurs, si l’avocate note "ne pas avoir obtenu des excuses publiques", elle souligne que ce "jugement sera publié de force" dans l’organe de presse du PCR et sur le site internet de ce dernier.

À noter que cette condamnation à payer un total de 21 000 euros (9 000 euros d'amende et 12 000 de dommages et interêts) intervient alors que Témoignages, le plus ancien des trois quotidiens réunionnais connaît de graves difficultés financières et est menacé de disparition. Dans son édition du 11 mars dernier, le journal fondé le 5 mai 1944 par le docteur Raymond Vergès, avait d’ailleurs lancé un appel à la solidarité.

www.ipreunion.com

   

Mots clés :

    4 Commentaire(s)

    Kernavalen, Posté
    "Témoignages" a commis une diffamation.
    "Témoignages" est condamné.
    "Témoignages" doit payer.
    "Témoignages" va peut-être couler définitivement.
    C'est ce qui arrive aux incompétents.
    Franck Grondin, Posté
    Paul Vergès n'a qu'à payer, il a tout plein de sous
    Temoignages , depuis son mobile, Posté
    Le kamarad Fred est bien au courant des problemes de temoignages mais faut il lui rappeler que si le zournal se retrouve dans cette situation c'est a cause de leurs propres elus et les boug continuent leurs memes erreurs donc la mere Huguette n'a rien a voir avec ca meme si on peut lui reprocher son agressivite mais en fin de compte elle de la meme graine que le vie sphinx
    Fred, Posté
    Pour une femme du peuple. Elle n'a pas l'air de se soucier du personnel de Témoignages, qui doit vivre dans l'angoisse et le stress de perdre son emploi. La solidarité n'existe pas, encore moins chez les élus.... Mme Bello défenseuse des plus démunis? De son porte monnaie oui! Quelle preuve aura t on qu'elle reverse bien cette somme. Faut dire quand on touche une paie de 8.000 euros pas mois, on n'a pas besoin de 21.000 de plus. C'est désolant