Social - Requête en référé contre les grévistes :

Le tribunal déboute la direction de Carrefour et la condamne à payer 3 000 euros


Publié / Actualisé
Le tribunal de grande instance de Saint-Denis a rendu sa décision ce vendredi 10 mai 2013 dans le conflit opposant les grévistes de Carrefour Sainte-Suzanne à la direction. Il a ainsi rejeté la requête de la direction, se déclarant incompétent et lui demandant de se pourvoir dans la bonne juridiction. Par ailleurs, la direction a aussi été condamnée à payer les frais de justice, qui s'élèvent à hauteur de 3 000 euros. Du côté des grévistes, on ne cache pas sa satisfaction. "C'est une bonne nouvelle", lâche Joël Dalleau de la CFDT Commerce. À noter que la grève se poursuit mais une nouvelle rencontre doit avoir lieu entre les deux parties en fin de journée.
Le tribunal de grande instance de Saint-Denis a rendu sa décision ce vendredi 10 mai 2013 dans le conflit opposant les grévistes de Carrefour Sainte-Suzanne à la direction. Il a ainsi rejeté la requête de la direction, se déclarant incompétent et lui demandant de se pourvoir dans la bonne juridiction. Par ailleurs, la direction a aussi été condamnée à payer les frais de justice, qui s'élèvent à hauteur de 3 000 euros. Du côté des grévistes, on ne cache pas sa satisfaction. "C'est une bonne nouvelle", lâche Joël Dalleau de la CFDT Commerce. À noter que la grève se poursuit mais une nouvelle rencontre doit avoir lieu entre les deux parties en fin de journée.

Pour rappel, trente salariés grévistes de Carrefour Sainte-Suzanne avaient rendez-vous devant le tribunal de grande instance de Saint-Denis ce vendredi. Ils ont été assignés en justice lundi dernier par la direction pour troubles illicites à l’ordre public. Depuis le début du conflit, ces derniers ont érigé un barrage filtrant aux deux accès menant au parking de la grande surface. Ce qui, estime la direction, lui fait perdre 40 000 euros par jour. L’audience s’est déroulée dans la matinée.

Le tribunal a ainsi rendu sa décision vers 16 heures ce vendredi. S’estimant incompétent, il a rejeté la requête de la direction. Cette dernière a également été condamnée à payer 3 000 euros. "C’est une bonne nouvelle. Les salariés sont contents. Ils ont tenu 10 jours", s’est félicité Joël Dalleau de la CFDT Commerce.

Toutefois, le syndicaliste espère que le "dialogue sera renoué". "Nous sommes plus serein", lâche-t-il.

À noter que la grève continue mais une nouvelle rencontre doit avoir lieu entre les deux parties en fin de journée.

Les salariés de Carrefour Sainte-Suzanne sont en grève depuis ce mardi 30 avril 2013. Ils protestent contre l'échec des NAO (négociations annuelles obligatoires). Les salariés demandent une revalorisation salariale de 5%, des tickets restaurants à 20 euros par mois et la prise en charge de la mutuelle par l’entreprise.

www.ipreunion.com

 

   

Mots clés :

    Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !