Détournements de fonds et favoritisme :

Mayotte : le président du conseil général mis en examen


Publié / Actualisé
Entendu ce mardi 11 juin 2013 par le juge d'instruction, le président du conseil général de Mayotte Daniel Zaïdani a été mis en examen et placé sous contrôle judiciaire avec interdiction de sortie du territoire, pour détournement de fonds et favoritisme.
Entendu ce mardi 11 juin 2013 par le juge d'instruction, le président du conseil général de Mayotte Daniel Zaïdani a été mis en examen et placé sous contrôle judiciaire avec interdiction de sortie du territoire, pour détournement de fonds et favoritisme.

Une enquête préliminaire a été ouverte à la suite d’articles de presse soulevant plusieurs affaires, notamment d’utilisation abusive de véhicules, le tout étant qualifié de détournements de fonds et de favoritisme pour définir des règles de marchés publics qui n’ont pas été respectées.

Daniel Zaïdani encourt une peine de 10 ans de prison et de 150 000 euros d’amende pour les détournements et 2 ans de prison et 30 000 euros d’amende pour favoritisme.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !