Conseil général :

Ouverture des journées départementales de l'action sociale


Publié / Actualisé
Ce mardi 2 juillet, Nassimah Dindar, présidente du conseil général, a ouvert les premières Journées Départementales de l'Action Sociale, qui se tiennent jusqu'au jeudi 4 juillet à l'université de La Réunion. Pendant trois jours jours, la politique sociale de l'île sera au coeur des débats à travers l'organisation de 33 ateliers à thèmes.
Ce mardi 2 juillet, Nassimah Dindar, présidente du conseil général, a ouvert les premières Journées Départementales de l'Action Sociale, qui se tiennent jusqu'au jeudi 4 juillet à l'université de La Réunion. Pendant trois jours jours, la politique sociale de l'île sera au coeur des débats à travers l'organisation de 33 ateliers à thèmes.

A l’approche de l’Acte III de la décentralisation, selon le conseil, la perspective est de donner à la collectivité "l’opportunité de structurer un plan d’action sociale innovant". "Ces journées marquent l’aboutissement d’un travail commencé immédiatement après les Assises de l’Urgence Sociale. Elles montrent que le combat se poursuit" a expliqué Nassimah Dindar.

Selon elle, les politiques nationales doivent être déclinées sur le plan territorial. "L’Etat ne donne plus les possibilités aux collectivités d’avoir les leviers d’action pour la mise en œuvre de ces politiques. Cependant, au moment où la détresse sociale et la précarité chroniques frappent les Réunionnais, comment permettre aux travailleurs sociaux d’y faire face quotidiennement ? Un des objectifs de ces rencontres est de vous rassurer, de vous dire que vous n’êtes pas seuls face à la détresse des personnes. Il y a des acquis à La Réunion qui peuvent se vendre, des initiatives innovantes" a-t-elle poursuivi.

"Nous n’avons pas les mêmes leviers fiscaux, nous n’avons pas les mêmes économies, nous n’avons pas les mêmes populations qu’ailleurs. Nous devons anticiper les modalités qui seront mises en place après 2015, bâtir le conseil départemental et travailler ensemble sur une nouvelle organisation territoriale. Comme, je l’ai fait à l’issue des Assises de l’Urgence Sociale, le document de synthèse sera adressé à madame la ministre de la Réforme de l'Etat, de la Décentralisation et de la Fonction publique, au premier ministre et au président de la République", a aussi souligné la présidente du conseil général.

 

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !