Nouvelle route du littoral :

Le projet ne prend pas pour l'association Alternatives Transports Réunion


Publié / Actualisé
Alors que les enquêtes publiques sur la nouvelle route du littoral, l'une sur l'occupation du domaine public maritime, l'autre concernant la loi sur l'eau inscrite dans le code de l'environnement, s'achève le jeudi 25 juillet 2013, l'association ATR-fnaut (groupement citoyen Alternatives Transports Réunion) se prononce toujours contre le projet. "Nous pensons que les autres scénarios de tracé par la montagne ou en tunnel ont été éliminés trop vite sans étude sérieuse. La Région nous a promis une route moderne, gratuite et sécurisée", s'exclame Bruny Payet, président de l'association.
Alors que les enquêtes publiques sur la nouvelle route du littoral, l'une sur l'occupation du domaine public maritime, l'autre concernant la loi sur l'eau inscrite dans le code de l'environnement, s'achève le jeudi 25 juillet 2013, l'association ATR-fnaut (groupement citoyen Alternatives Transports Réunion) se prononce toujours contre le projet. "Nous pensons que les autres scénarios de tracé par la montagne ou en tunnel ont été éliminés trop vite sans étude sérieuse. La Région nous a promis une route moderne, gratuite et sécurisée", s'exclame Bruny Payet, président de l'association.

 

Le groupement citoyen Alternatives Transports Réunion reste sur ses positions : le projet actuel de route en mer entre la Possession et St Denis n’est pas une bonne option. Bruny Payet, président de l’association ATR-fnaut parle d’un appauvrissement du contenu du projet : "Du fait des contraintes environnementale et des contraintes marines le projet perd de sa substance, il y a une disparition de la voie du TCSP sur le viaduc et un rétrécissement de la voie rapide ce qui serait un danger lors de l’entrée dans le trafic". Pour le président de l’association la nouvelle route du littoral aurait un impact environnemental plus important que prévu, d’ailleurs "les scientifiques contestent l’étude d’impact environnemental". Enfin, il dénonce un " projet qui dérape financièrement avec des surcoûts a prévoir".

Bruny Payet souhaite " alerter l’opinion publique ". Pour lui, l’enquête publique, débutée le 24 juin et qui se termine le 25 juillet 2013, se fait "dans des conditions inadéquates". Le président d’ATR-fnaut constate que "le public ne peut pas lire des dossiers de plus de 1000 pages en moins de 22 jours" et réclame que le "projet fasse l’objet d’un large débat public, qu’il ne passe pas en "misouk", dans l’indifférence". Ainsi, il encourage "la population à participer aux débats publics" organisés par l’association la semaine prochaine.

Programme des conférences débats, qui auront lieu de 16h30 à 19h30 :

Lundi 15 juillet 2013, Le Port, salle du cœur saignant-ZAC1

Mardi 16 juillet 2013, Saint-Paul, salle à définir

Mercredi 17 juillet 2013, Saint-Denis, salle polyvalente de la Mairie

www.ipreunion.com

 

   

2 Commentaire(s)

Mika DE FOIARD, Posté
Bonnjour

JE PENSE QUE L ON DEVRAIT LA FAIRE PASSER PAR LA MONTAGNE EN EXPOPRIANT DES PERSONNES CELA COUTERAIS MOINS CHER ......AVEC DES PONTS......Le projet patoge oon paye des gens pour RIEN


Marie , Posté
bonjour,
A mon sens cela ne résoudra rien en matières de circulation, si l'on compare à la route des tamarins qui pendant les heures de pointes s'embouteillent au niveau des débouchés dans la villes, Mon opinion reste encore flou sur ce projet qui n'est pas encore commencé et qui sera peut être un jour là est la question ? je suppose que le tram train reviendra en force car cette route ne nous ramenera pas plus d'avantages que le tram train si on parle d'environnement. et vu que c'est une route qui débouchera en ville je ne vois pas comment les voitures vont éviter les embouteillages des heures de pointes à moins de contourner la ville en continuant une périphérique comme à Paris ce qui va nous couter encore plus cher. or que le tram train c'est plus sur et enrichissant pour la réunion cela développerai du travail, économie d'énergie, moins de pollution et surtout une meilleure santé à tous à suivre...