Grève de la faim de Samuel Mouen :

Nassimah Dindar réclame une table ronde


Publié / Actualisé
La présidente du conseil général Nassimah Dindar réagit, dans un communiqué, suite à l'hospitalisation, ce jeudi 25 juillet 2013, de Samuel Mouen, en grève de la faim depuis lundi dernier. Elle lui réitère sa demande d'arrêter sa grève de la faim. "Son combat est noble, mais il ne peut pas mettre sa vie en péril. Nous sommes arrivés à un extrême que le gouvernement ne peut ignorer", insiste Nassimah Dindar. Elle demande l'organisation en urgence d'une table ronde réunissant l'ensemble des élus de La Réunion afin d'évoquer la remise en place du RSTA
La présidente du conseil général Nassimah Dindar réagit, dans un communiqué, suite à l'hospitalisation, ce jeudi 25 juillet 2013, de Samuel Mouen, en grève de la faim depuis lundi dernier. Elle lui réitère sa demande d'arrêter sa grève de la faim. "Son combat est noble, mais il ne peut pas mettre sa vie en péril. Nous sommes arrivés à un extrême que le gouvernement ne peut ignorer", insiste Nassimah Dindar. Elle demande l'organisation en urgence d'une table ronde réunissant l'ensemble des élus de La Réunion afin d'évoquer la remise en place du RSTA

"La faible mobilisation de la population autour de cette action n’est pas le signe de son désintérêt. C’est au contraire un message fort envoyé au président de la République. Les

Réunionnais sont résignés et déçus de l’espoir du changement", souligne la présidente du conseil général qui appelle le gouvernement à réagir sans attendre.

Alors que l’Etat a annoncé une baisse drastique des dépenses publique et que les collectivités locales sont au bord de l’asphyxie financière, Nassimah Dindar rappelle que le ministère des Outre-mer a été un des rares ministères à bénéficier d’une hausse de ses dotations en 2013 (+4,5%). "Pourtant, jamais un ministère des outre-mer aura été aussi peu enclin à soutenir les populations d’outre-mer", dénonce-t-elle.

"Compte tenu de l’urgence et du caractère gravissime de la situation", la présidente du

Département demande au ministre des Outre-mer, Victorin Lurel, "d’organiser dans les plus brefs délais une table ronde réunissant l’ensemble des élus de La Réunion, toutes tendances politiques confondues, ainsi que l’ensemble des forces vives, afin d’évoquer la remise en place du RSTA ou, le cas échéant, d une mesure équivalente".

 

   

Mots clés :

    1 Commentaire(s)

    RIPOSTE, Posté
    Nassimah Mangrolia Dindar , Présidente du Conseil Général fait une table ronde avec ANNETTE Gilbert Marie Raymond , VLODY J. Jacques des socialistes devant l'éternel en souvenir du désastre de l' ARAST