Elle se dit victime de dysfonctionnements de la justice :

Une femme s'enchaîne au tribunal de Saint-Pierre


Publié / Actualisé
Depuis tôt ce lundi 9 septembre 2013, Brigitte Buil est enchaînée aux grilles du tribunal de Saint-Pierre. Divorcée depuis 2008, cette dernière se dit victime de dysfonctionnements de la justice. Alors que son ex-mari lui doit de l'argent malgré les différents jugements en sa faveur, elle reproche à son ancien avocat de bloquer son dossier. "Tant que les choses n'avanceront pas, je ne bougerai pas", prévient Brigitte Buil, qui a également entamé une grève de la faim.
Depuis tôt ce lundi 9 septembre 2013, Brigitte Buil est enchaînée aux grilles du tribunal de Saint-Pierre. Divorcée depuis 2008, cette dernière se dit victime de dysfonctionnements de la justice. Alors que son ex-mari lui doit de l'argent malgré les différents jugements en sa faveur, elle reproche à son ancien avocat de bloquer son dossier. "Tant que les choses n'avanceront pas, je ne bougerai pas", prévient Brigitte Buil, qui a également entamé une grève de la faim.

Selon Brigitte Buil, tout remonte à 2008 à la suite de son divorce. Expliquant avoir obtenu après plusieurs jugements que son ex-mari lui verse des droits de secours et des prestations compensatoires, elle indique n’avoir jamais rien perçu. En cause : son ancien avocat qui bloquerait son dossier. "Sans explication, il a récupéré tout l’argent qui m’est dû. Ce monsieur étant intouchable, mon nouvel avocat ne peut rien faire", déclare-t-elle. "Aujourd’hui, je suis à la rue, avec seulement 76 euros de RSA (revenu de solidarité active). Du jour au lendemain, toutes les portes se sont fermées devant moi", poursuit-elle.

En grève de la faim et enchaînée aux grilles du tribunal de Saint-Pierre, Brigitte Buil souligne qu’elle ne "veut que son dossier soit réglé". "Les choses ont été faites correctement", précise-t-elle.

Par ailleurs, Brigitte Buil déclare qu’elle ne "compte pas en rester là". "Aujourd’hui, je me bats pour moi mais aussi pour d’autres victime d’injustice comme moi", conclut-elle. 

www.ipreunion.com

   

1 Commentaire(s)

Patou, Posté
je soutien Brigitte Buil ET kel a tout à fait raison de se battre. Courage à elle et n'abandonne pas. J'aurai fait comme elle.