Elle se dit victime de dysfonctionnements de la justice :

Deuxième jour de grève de la faim pour Brigitte Buil


Publié / Actualisé
Brigitte Buil a entamé ce mardi 10 septembre 2013 son deuxième jour de grève de la faim devant les grilles du palais de justice de Saint-Pierre. Cette dernière reproche à son avocat de bloquer son dossier dans le cadre de sa procédure de divorce. "Je réclame juste de la lumière et que les choses soient claires", déclare-t-elle. Brigitte Buil doit, par ailleurs, déposer plainte ce mardi contre son ex-mari pour non exécution des droits de secours.
Brigitte Buil a entamé ce mardi 10 septembre 2013 son deuxième jour de grève de la faim devant les grilles du palais de justice de Saint-Pierre. Cette dernière reproche à son avocat de bloquer son dossier dans le cadre de sa procédure de divorce. "Je réclame juste de la lumière et que les choses soient claires", déclare-t-elle. Brigitte Buil doit, par ailleurs, déposer plainte ce mardi contre son ex-mari pour non exécution des droits de secours.

Mobilisée depuis ce lundi devant le tribunal de Saint-Pierre, Brigitte Buil se dit "déterminée" à poursuivre son action jusqu’au bout. "Il y a des dysfonctionnements dans mon dossier. Je demande juste des réponses", souligne-t-elle.

Ce mardi matin, cette dernière indique avoir reçu la visite du procureur Laurent Zuchowicz. "Il m’a conseillé de porter plainte à la gendarmerie du Tampon contre mon ex-mari pour non exécution des droits de secours. Je dois le faire dans l’après-midi", explique-t-elle.

Pour rappel, Brigitte Buil se dit victime de dysfonctionnements de la justice, dans le cadre de sa procédure de divorce. Expliquant avoir obtenu après plusieurs jugements que son ex-mari lui verse des droits de secours et des prestations compensatoires, elle indique n’avoir jamais rien perçu. En cause : son ancien avocat qui bloquerait son dossier.

www.ipreunion.com

 

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !