Crise économique - Action symbolique :

Les entrepreneurs réunionnais ont sonné l'alarme incendie


Publié / Actualisé
À l'appel des acteurs économiques de La Réunion (CCIR, chambre des métiers et de l'artisanat, CGPME Réunion, UPA, ADIR, CAPEB, La Réunion Économique, Medef, ARTIC, FRBTP, FRCA), l'alarme incendie a été symboliquement déclenchée dans plusieurs entreprises locales ce mercredi 16 octobre 2013 à 12 heures 30. Parmi ces entreprises, Macrobat, une société spécialisée dans les travaux publics et située à la Mare (Sainte-Marie). "On nous demande aujourd'hui de baisser nos prix au maximum pour les appels d'offres, sachant que nos charges restent au même point", a déploré Jocelyn Fougerais, responsable de la société, au micro de Radio Festival.
À l'appel des acteurs économiques de La Réunion (CCIR, chambre des métiers et de l'artisanat, CGPME Réunion, UPA, ADIR, CAPEB, La Réunion Économique, Medef, ARTIC, FRBTP, FRCA), l'alarme incendie a été symboliquement déclenchée dans plusieurs entreprises locales ce mercredi 16 octobre 2013 à 12 heures 30. Parmi ces entreprises, Macrobat, une société spécialisée dans les travaux publics et située à la Mare (Sainte-Marie). "On nous demande aujourd'hui de baisser nos prix au maximum pour les appels d'offres, sachant que nos charges restent au même point", a déploré Jocelyn Fougerais, responsable de la société, au micro de Radio Festival.

C’est donc à 12 heures 30 ce mercredi que l’alarme incendie a retenti au sein des locaux de Macrobat à la Mare. Un feu a également été allumé. Le responsable de la société s’est ensuite adressé à ses 9 salariés, criant "au feu dans l’économie réunionnaise" et soulignant qu’on demandait aux entreprises locales "de faire beaucoup de sacrifices".

Cette action symbolique est à l’initiative de plusieurs représentants du monde économique. L’objectif : "sensibiliser l’ensemble des Réunionnais, des pouvoirs publics, des collectivités, sur la situation des entreprises".

Ces derniers estiment notamment que le "territoire est très lourdement pénalisé par une instabilité fiscale et sociale permanente, une augmentation continue de la fiscalité, une aggravation des charges pesant sur les entreprises, un accroissement permanent de la complexité administrative qui étouffe toutes initiatives entrepreneuriales, et une absence systématique de concertation et de non prise en compte des spécificités du territoire réunionnais".

Les acteurs du monde économique regrettent également que leurs "différentes demandes au plus haut niveau de l'Etat sont à l’heure actuelle demeurées lettres mortes", se sentant "non écoutés".

www.ipreunion.com

   

1 Commentaire(s)

TEGO, Posté
Et après , c'est quoi la suite ?