Licenciement abusif :

Affaire Dijoux : Jean-Bernard Caroupaye condamné aux prud'hommes


Publié / Actualisé
Ce jeudi 21 novembre 2013, Jean-Bernard Caroupaye, président de la FNTR (Fédération nationale des transports routiers), a été condamné par le conseil des prud'hommes pour licenciement abusif envers Sylvie Dijoux, une ancienne de ses employées en contrat d'apprentissage. Il devra lui verser 7500 euros d'indemnités au titre des salaires dus et 5000 euros de dommages et intérêts. A noter qu'une plainte pour coups et blessures a également été déposée par Sylvie Dijoux devant le tribunal correctionnel.
Ce jeudi 21 novembre 2013, Jean-Bernard Caroupaye, président de la FNTR (Fédération nationale des transports routiers), a été condamné par le conseil des prud'hommes pour licenciement abusif envers Sylvie Dijoux, une ancienne de ses employées en contrat d'apprentissage. Il devra lui verser 7500 euros d'indemnités au titre des salaires dus et 5000 euros de dommages et intérêts. A noter qu'une plainte pour coups et blessures a également été déposée par Sylvie Dijoux devant le tribunal correctionnel.
   

1 Commentaire(s)

HIRAM974, Posté
il faut rmette l'affaire en place, quand la femme de M. CAROUPAYE se fait frapper par une employé qui n'est pas un modèle de feminité mais plutot du fort des hall se fait frapper et applatir contre le mur de sa maison lunette cassée , il est normal que le films ainé vienne prendre sa defense ne croyez vous pas. mais dans cette affaire de colère monsieur Caroupaye a liciencie par courrier cette personne en oubliant le fait de la mettre a pied donc de respecter la reglementation administrative voila le reproche qu'il a subis cela devrait aller en appel.