Selon des chiffres de l'Insee :

6 milliards d'euros de valeur ajoutée pour les entreprises marchandes en 2010


Publié / Actualisé
Ce jeudi 5 décembre 2013, l'Insee présentait une analyse des résultats comptables des entreprises réunionnaises en 2010. Il en ressort que "les entreprises du secteur principalement marchand hors agriculture, banques et assurances ont généré près de 6 milliards d'euros de valeur ajoutée", un chiffre dû notamment au commerce, ayant généré 26 % de cette valeur ajoutée, contre 19 % en France.
Ce jeudi 5 décembre 2013, l'Insee présentait une analyse des résultats comptables des entreprises réunionnaises en 2010. Il en ressort que "les entreprises du secteur principalement marchand hors agriculture, banques et assurances ont généré près de 6 milliards d'euros de valeur ajoutée", un chiffre dû notamment au commerce, ayant généré 26 % de cette valeur ajoutée, contre 19 % en France.

de richesses à La Réunion (16 % de la valeur ajoutée contre 25 % en France). Elle est plus largement portée par l’agroalimentaire qui génère 7 % de la valeur ajoutée (4 % en France), note l’Insee.

La construction pèse pour 12 % de la valeur ajoutée du secteur marchand sur l’île, soit trois points de plus qu’en France. Ce secteur, majeur à La Réunion, a pu pâtir ces dernières années du ralentissement économique dans le secteur du logement privé combiné à la fin des grands travaux.

Le chiffre d’affaires des entreprises se décompose en consommations intermédiaires et achats de marchandises (biens et services transformés ou entièrement consommés dans le processus de production) et valeur ajoutée. La valeur ajoutée correspond ainsi à la création de richesse générée par l’activité de l’entreprise. Le taux de valeur ajoutée est le rapport de la valeur ajoutée hors taxes au chiffre d’affaires. En moyenne, ce taux s’établit à 27,5 % à La Réunion.

Par ailleurs, l’Insee relève que les entreprises réunionnaises du secteur principalement marchand ont investi 1,66 milliard d’euros en 2010. De par la nature même de leur activité, les entreprises immobilières sont à l’origine d’une part importante de l’investissement brut corporel hors apports (achat d’immeubles), pesant pour 26 % dans l’investissement à La Réunion, contre 20 % en France.

C’est également le cas des activités spécialisées, scientifiques, techniques et activités de services administratifs et de soutien qui réalisent 18 % de l’investissement. Ce secteur comprend les entreprises de location et de location-bail où figurent notamment des sociétés créées dans le cadre de défiscalisations pour porter des investissements destinés à d’autres secteurs.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !