Alcoolémie :

Une campagne de sensibilisation routière pour les fêtes de fin d'année


Publié / Actualisé
A l'approche des fêtes de fin d'année, période propice à une forte consommation d'alcool, le préfet Jean-Luc Marx a décidé de mettre en place des actions de prévention face aux dangers que représente la consommation d'alcool au volant. Une campagne de sensibilisation sur les dangers de l'alcool au volant est ainsi lancée durant ce mois de décembre.
A l'approche des fêtes de fin d'année, période propice à une forte consommation d'alcool, le préfet Jean-Luc Marx a décidé de mettre en place des actions de prévention face aux dangers que représente la consommation d'alcool au volant. Une campagne de sensibilisation sur les dangers de l'alcool au volant est ainsi lancée durant ce mois de décembre.

Au 30 novembre 2013, le baromètre de la sécurité routière indiquait une amélioration des indicateurs de l’accidentologie à La Réunion : -17% d'accidents, -10% de tués et -24% de blessés. Mais même si ces chiffres sont encourageants, le facteur de mortalité lié à l’alcool demeure toujours préoccupant : il représente deux tués sur cinq sur la route (soit 41% des accidents de voiture). Aussi la préfecture va-t-elle mener une nouvelle campagne de sensibilisation, la période des fêtes étant considérée comme risquée.

Radios, imprimés, salles de cinéma et autres supports audiovisuels transmettront aux Réunionnais les messages variés de cette campagne sur toute l’île. Le conseil régional affichera sur des panneaux des conseils sur la prudence, tandis que le conseil général soutiendra les radios locales qui diffuseront des spots audio durant le mois de décembre. De son côté, l’entreprise Total mobilisera l’ensemble de son réseau de stations-service pour diffuser des messages de sécurité routière et distribuer des éthylotests pour tout achat de carburant.

Conduire avec un taux d’alcoolémie compris entre 0,5 g et 0,8 g d'alcool par litre de sang est puni par la loi et passible d’une amende forfaitaire de 135 euros accompagnée de la perte de 6 points sur le permis de conduire. Au-delà, les risques sont de 2 ans d’emprisonnement, 4500 euros d’amende et une suspension ou annulation de permis.

Mélissa Perciot pour www.ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !