Saint-Pierre :

Greenpeace: une mobilisation ce samedi pour dire non à l'agriculture toxique


Publié / Actualisé
Les militants du groupe local de Greenpeace de La Réunion se mobilisent ce samedi 18 janvier 2014, comme dans 17 villes de France métropolitaine. Ces derniers demandent au gouvernement de prendre des mesures immédiates pour interdire les cultures OGM (organisme génétiquement modifié) en France. Le rendez-vous est donné à Saint-Pierre à partir de 9 heures sur le marché forain.
Les militants du groupe local de Greenpeace de La Réunion se mobilisent ce samedi 18 janvier 2014, comme dans 17 villes de France métropolitaine. Ces derniers demandent au gouvernement de prendre des mesures immédiates pour interdire les cultures OGM (organisme génétiquement modifié) en France. Le rendez-vous est donné à Saint-Pierre à partir de 9 heures sur le marché forain.

Selon les militants de Greenpeace, "le projet de loi sur l'agriculture voté en première lecture à l'Assemblée nationale ne contient pas une ligne sur le sujet OGM". "Après l'annulation du moratoire interdisant la culture du maïs OGM Monsanto 810 en France l'été dernier, le gouvernement n'a toujours pas réagi. La menace est d'autant plus grande qu'un nouveau maïs OGM, le Pioneer 1507, est sur le point d'être autorisé à la culture en Europe", indiquent-ils.

Ces derniers notent que "de nombreux cas ont prouvé que la coexistence est impossible entre les cultures OGM et les autres : les OGM contaminent l'environnement, les autres cultures mais aussi l'apiculture, par voie de pollen des plants transgéniques et des pesticides directement liés à ces cultures". "Les cultures OGM interdisent, de fait, toute autre culture non OGM. Le MON 810 produit une toxine insecticide et sa culture a des conséquences négatives sur l'environnement", précisent-ils.

A noter que, ce samedi, les internautes peuvent aussi participer à la mobilisation pour dire non à l'agriculture toxique sur Facebook.

 

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !