Bulletin de l'observatoire volcanologique :

La Fournaise est calme


Publié / Actualisé
Le niveau d'activité du Piton de la Fournaise reste faible, indique ce samedi 1er février 2014, dans son dernier bulletin, l'observatoire volcanologique du Piton de la Fournaise (OVPF-IPGP). Une faible sismicité a ainsi été détectée à l'aplomb du cratère sommital Dolomieu. L'observatoire souligne que la surveillance de l'activité du Piton de la Fournaise n'a jamais été interrompue par le passage du cyclone Bejisa, même si des dommages ont été constatés sur le réseau de mesures.
Le niveau d'activité du Piton de la Fournaise reste faible, indique ce samedi 1er février 2014, dans son dernier bulletin, l'observatoire volcanologique du Piton de la Fournaise (OVPF-IPGP). Une faible sismicité a ainsi été détectée à l'aplomb du cratère sommital Dolomieu. L'observatoire souligne que la surveillance de l'activité du Piton de la Fournaise n'a jamais été interrompue par le passage du cyclone Bejisa, même si des dommages ont été constatés sur le réseau de mesures.

Sur la période du 2 décembre 2013 au 1er février 2014, le nombre de séismes volcano-tectoniques est faible, avec une moyenne de 1,5 événements par jour, leur énergie moyenne, d’une magnitude maximale d’2,1, étant constante en comparaison avec celle des mois précédents, constate l’OVPF-IPGP. Les foyers sismiques sont localisés à l’aplomb du cône sommital du Piton de la Fournaise à faible profondeur, entre 100 mètres et 1 100 mètres au dessus du niveau de la mer.

Par ailleurs, l’observatoire volcanologique note qu’un nombre modéré d’éboulements sommitaux de petit volume, soit 30 par jour en moyenne, est détecté au sein du cratère Dolomieu. Cette activité reste constante par rapport aux mois précédents. Les mesures de gaz n'ont détecté que de très faibles émissions de dioxyde de soufre (SO2). L'observatoire souligne tout de même qu'une légère déflation sommitale se poursuit au niveau cône sommital.

Enfin, moins de deux événements sismiques par semaine, - avec une magnitude toujours inférieur à 2,5 -, a été observé en moyenne au Piton des Neiges. Les foyers de ces événements sismiques sont localisés profond sous le niveau de la mer, précise l’observatoire.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !