Mal-logement à La Réunion :

La fondation Abbé Pierre tire la sonnette d'alarme


Publié / Actualisé
60 ans après l'appel de l'hiver 1954, la fondation Abbé Pierre présentait ce mardi 25 février 2014 au Cinépalmes de Sainte-Marie son 19ème rapport annuel sur l'état du mal-logement. Cette année, la situation est "infiniment préoccupante." A La Réunion, 25 000 demandes d'hébergement sont insatisfaites. En effet, l'île ne compte que 388 places. D'après la fondation, les centres d'hébergement et de réinsertion sociale, qui disposent de 316 lits, ne parviennent plus à remplir leur rôle alors que "La Réunion nécessite une politique de l'hébergement mieux calibrée à la hauteur des nouvelles problématiques sociales."
60 ans après l'appel de l'hiver 1954, la fondation Abbé Pierre présentait ce mardi 25 février 2014 au Cinépalmes de Sainte-Marie son 19ème rapport annuel sur l'état du mal-logement. Cette année, la situation est "infiniment préoccupante." A La Réunion, 25 000 demandes d'hébergement sont insatisfaites. En effet, l'île ne compte que 388 places. D'après la fondation, les centres d'hébergement et de réinsertion sociale, qui disposent de 316 lits, ne parviennent plus à remplir leur rôle alors que "La Réunion nécessite une politique de l'hébergement mieux calibrée à la hauteur des nouvelles problématiques sociales."

La fondation Abbé Pierre appelle "à la mobilisation de l’ensemble des acteurs pour une meilleure coordination des politiques partenariales autour du logement sur l’île." A moins d’un mois du premier tour des élections municipales, elle compte interpeller les candidats "sur les objectifs et les résultats des politiques locales au niveau de l’habitat."

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !